fbpx

La hausse devrait se poursuivre à Wall Street avant les prix à la production



La hausse devrait se poursuivre à Wall Street avant les prix à la production

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) – Les Bourses européennes se font plus prudentes jeudi à mi-séance alors que Wall Street est attendue en hausse, toujours soutenue par les signes de fléchissement de l’inflation américaine, en attendant de nouvelles données économiques qui pourraient alimenter le débat sur l’évolution des taux de la Réserve fédérale (Fed).Les contrats à terme signalent un gain de 0,44% pour le Dow Jones, de 0,39% pour le Standard & Poor’s-500 et de 0,31% pour le Nasdaq.À Paris, le CAC 40 abandonne 0,14% à 6.514,19 vers 11h40 GMT. À Francfort, le Dax grappille 0,09% et à Londres, le FTSE perd 0,43%.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 recule de 0,12%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,03% et le Stoxx 600 de 0,04%.

Alors que les chiffres moins élevés que prévu des prix à la consommation aux Etats-Unis ont rassuré mercredi, plusieurs responsables de l’institution – du « faucon » Neel Kashkari à la « colombe » Mary Daly – n’ont laissé aucun doute sur le fait que la banque centrale américaine continuera à resserrer sa politique monétaire jusqu’à ce que les pressions inflationnistes retombent durablement.

Mais les marchés monétaires intègrent un biais moins restrictif de la Fed le mois prochain qu’avant la publication des chiffres de l’inflation, avec une probabilité à un peu plus de 60% d’une hausse de taux de 50 points de base en septembre et à environ 40% la probabilité d’une hausse de 75 points de base.

« Pour de plus en plus de traders, le prochain rapport sur l’inflation le 13 septembre va confirmer la tendance au ralentissement de la pression sur les prix », a déclaré Edward Moya, analyste chez Oanda. « Il est trop tôt pour affirmer que la Fed ne relèvera son taux que d’un demi-point le mois prochain mais si l’inflation continue de se calmer, les tendances ‘dovish’ de la Fed reviendront. »

La suite de la séance sera animée par la publication à 12h30 des prix à la production aux Etats-Unis, qui pourront donner un autre éclairage sur l’évolution de l’inflation.LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

Dans les échanges avant l’ouverture de Wall Street, le titre Walt Disney gagnait 7%, le géant mondial du divertissement ayant annoncé mercredi soir que ses plateformes de streaming vidéo (Disney+, Hulu et ESPN+) totalisaient plus d’abonnés que Netflix.

VALEURS EN EUROPE

En Europe, Sanofi chute de 9,50%, de loin la plus forte baisse du CAC 40, affecté par les craintes de voir des poursuites judiciaires visant le Zantac aux Etats-Unis aboutir à des décisions coûteuses.

Valneva abandonne 2,65%, le laboratoire français ayant abaissé son objectif de chiffre d’affaires annuel en raison de la baisse des commandes pour son vaccin anti-COVID-19.L’assureur Aegon gagne 10,25% après avoir relevé ses prévisions en matière de génération de capital d’exploitation pour l’année et de flux de trésorerie disponible pour 2021-2023, soutenu par un bénéfice d’exploitation au deuxième trimestre meilleur qu’attendu.

Siemens efface ses pertes après avoir perdu 2,2% en séance en réaction à l’annonce d’une perte trimestrielle, la première fois en près de 12 ans, en raison d’une dépréciation sur Siemens Energy et de son départ de Russie.

TAUX

Le rendement des Treasuries à dix ans se stabilise alors que plusieurs membres de la Fed ont insisté sur la poursuite du resserrement monétaire malgré le ralentissement de l’inflation en juillet. Il s’affiche autour de 2,77% après un plus bas la veille en séance à 2,674%.

Sur le marché européen, le rendement du Bund de même échéance reprend deux points de base à 0,906% contre 0,837% au plus bas mercredi.

CHANGES

Le dollar continue à se déprécier face à un panier d’autres devises internationales (-0,2%) en réaction aux données sur l’inflation américaine.

L’euro, lui, gagne 0,34% à 1,0332 dollar.

PÉTROLE

Les cours du pétrole sont en hausse après que l’Agence internationale de l’énergie a relevé ses prévisions de croissance de la demande de brut cette année, la flambée des prix du gaz incitant certains consommateurs à se tourner vers le pétrole.

Le Brent gagne 0,73% à 98,11 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 0,82% à 92,68 dollars.

PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L’AGENDA DU 11 AOÛT:

PAYS GMT INDICATEUR PÉRIODE CONSENSUS PRÉCÉDENT

USA 12h30 Inscriptions au chômage semaine au 263.000 260.000

6 août

USA 12h30 Prix à la production juillet +0,2% +1,1%

– sur un an +10,4% +11,3%

(Laetitia Volga, édité par Kate Entringer)



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.