fbpx

Lowe’s s’attend à ce qu’une demande freinée par l’inflation pèse sur ses ventes annuelles



Lowe's s'attend à ce qu'une demande freinée par l'inflation pèse sur ses ventes annuelles

(Reuters) – Le groupe de distribution américain Lowe’s a prévenu mercredi que ses ventes annuelles seraient impactées après avoir annoncé une baisse inattendue de ses ventes trimestrielles, alors que la demande d’outils et de peintures a diminué en raison de l’inflation et la réouverture des bureaux suite aux confinements liés à la pandémie du coronavirus. 

La chaîne de magasins de bricolage a néanmoins déclaré qu’elle s’attendait à ce que son bénéfice par action pour 2022 se situe dans la partie supérieure de sa fourchette de prévisions de 13,10 à 13,60 dollars (12,9-13,4 euros), grâce à un contrôle plus strict des coûts et à une demande constante de la part des constructeurs professionnels.

Le titre grimpait d’environ 4% dans les échanges en avant-Bourse. 

Au cours des confinements de l’année dernière, Lowe’s a bénéficié de l’engouement des clients pour des projets de rénovation, mais le retour en preésentiel au travail et une inflation plus élevée ont freiné les dépenses pour de tels projets.

« Nos résultats du premier semestre ont été affectés de manière disproportionnée par notre clientèle composée à 75% de bricoleurs », a déclaré Marvin Ellison, directeur général de Lowe’s.

Ces chiffres de ventes en baisse contrastent avec les résultats meilleurs que prévu de son rival Home Depot, qui a déclaré mardi que la demande des professionnels et des bricoleurs s’était maintenue au cours de son deuxième trimestre.

Lowe’s a enregistré une baisse inattendue de 0,3% de ses ventes au deuxième trimestre, alors que les analystes s’attendaient en moyenne à une hausse de 2,4%, selon les données d’IBES de Refinitiv.

Le groupe prévoit des ventes totales pour l’ensemble de l’année vers le bas de sa fourchette de 97 à 99 milliards de dollars, et s’attend également à ce que les ventes comparables se situent dans la partie inférieure de ses prévisions précédentes, soit une baisse de 1% à une hausse de 1%.

Elle a toutefois enregistré un bénéfice de 4,67 dollars par action au trimestre clos le 29 juillet, dépassant les estimations de 4,58 dollars, en raison d’une baisse des coûts.

(Reportage Praveen Paramasivam et Deborah Sophia à Bangalore, version française Elena Vardon, édité par Matthieu Protard)



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.