fbpx

Variole du singe: Bavarian Nordic propulsé sur le marché des vaccins



Variole du singe: Bavarian Nordic propulsé sur le marché des vaccins

C’est un tournant que le laboratoire danois Bavarian Nordic n’avait pas vu venir. Installée au nord de Copenhague, au Danemark, la petite biotech qui fabrique le seul vaccin homologué contre la variole du singe a connu une activité record ces derniers mois. L’OMS a déclenché en juillet son plus haut niveau d’alerte, alors que 2.673 cas ont été recensés en France selon le dernier bilan de Santé publique France et plus de 38.000 dans le monde. Les commandes de Bavarian Nordic s’envolent à mesure que le virus se propage. Et pour cause: il est le seul laboratoire à produire un vaccin de 3e génération (c’est-à-dire ne se répliquant pas dans l’organisme humain) contre la variole du singe, commercialisé sous le nom d’Imvanex en Europe, où il est autorisé depuis 2013, de Jynneos aux Etats-Unis et d’Imvamune au Canada.

La France a annoncé ce dimanche 11 août avoir commandé 1,5 million de doses, tandis que les Etats-Unis en ont commandé 7 millions. “Parmi les 90 pays touchés par la variole du singe, nous avons signé des contrats avec la grande majorité d’entre eux”, indique Rolf Sass Sorensen, vice-président de Bavarian Nordic contacté par Challenges. En situation de monopole temporaire, la biotech danoise a un boulevard de croissance devant elle. Depuis mai, les actionnaires ont vu le prix de leur action tripler et la société a revu son chiffre d’affaires à la hausse à près 400 millions d’euros, soit le double de ce qui avait été annoncé en mai. “C’est une opportunité pour nous de grandir et d’accroître notre production”, assure Rolf Sass Sorensen. 





Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.