fbpx

Estée Lauder déçoit à cause de la Chine



Estée Lauder déçoit à cause de la Chine

Estee Lauder a annoncé ses perspectives de chiffre d’affaires et de bénéfice ajusté pour l’ensemble de son exercice fiscal 2023, qui se révèlent inférieures aux attentes des analystes en raison de l’impact des restrictions liées au coronavirus en Chine, son principal marché.

La Chine, qui a récemment assoupli sa politique « zéro COVID », a mis en place des mesures sanitaires qui ont entraîné une accumulation de stocks d’invendus pour les entreprises présentes dans le pays, les consommateurs prudents restant à l’écart des zones commerciales bondées.

La société est également confrontée au prolongement la semaine dernière des confinements dans le centre touristique chinois de Hainan, qui affecte les ventes de ses marques telles que Clinique et La Mer, pour l’exercice fiscal qui a débuté le 1er juillet.

Le groupe est en proie à des ventes faibles en Chine depuis un certain temps. Au quatrième trimestre, la région Asie-Pacifique a généré 1,01 milliard de dollars (1.0 milliard d’euros), soit une baisse de 23% sur un an.

Meilleures perspectives à long terme

Le titre perdait environ 1% dans les échanges en avant-Bourse, après que le propriétaire de la marque MAC a déclaré s’attendre à résultats inférieurs aux estimations des analystes pour le trimestre en cours bien.

Mais les analystes, qui prévoient un impact à court terme en raison des restrictions en Chine, sont optimistes quant à la demande de produits de beauté dans la région sur le long terme.

En parallèle, la forte demande des consommateurs aisés sur le continent américain a stimulé les ventes de la société au quatrième trimestre.

Estee Lauder s’attend à ce que ses ventes nettes pour l’année fiscale 2023 augmentent de 3% à 5%, alors que les analystes prévoyaient en moyenne une hausse de 7,6%, selon un consensus IBES de Refinitiv.

Un dollar américain fort aura aussi un impact sur ses résultats annuels, a indiqué le groupe, qui prévoit également une augmentation de son bénéfice ajusté par action pour 2023 entre 5% et 7%, ce qui est inférieur aux estimations d’un gain de 10,5%.



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.