fbpx

Mondial-2022: le duo Pogba-Kanté à l’infirmerie, peur sur les Bleus


Précieux artisans du titre mondial en 2018, les milieux de terrain des Bleus Paul Pogba et N’Golo Kanté sont tous deux sérieusement touchés à trois mois du Mondial-2022. Leur fragilité inquiète et les alternatives apportent moins de garanties aux champions du monde.

Dans quel état le duo Pogba-Kanté ira-t-il au Qatar (20 novembre-18 décembre) ? A quelques semaines de l’événement majeur de la saison, les deux « poumons » de l’équipe de France sont à l’infirmerie pour plusieurs semaines.

L'ancien milieu de terrain français de Manchester United Paul Pogba blessé lors d'un match de championnat anglais à Londres le 19 septembre.   (AFP - Ian KINGTON)
L’ancien milieu de terrain français de Manchester United Paul Pogba blessé lors d’un match de championnat anglais à Londres le 19 septembre. (AFP – Ian KINGTON)

Le premier soigne un ménisque récalcitrant à la Juventus Turin, le second une blessure musculaire à une cuisse. Et si les durées d’indisponibilité paraissent a priori compatibles avec une participation à la Coupe du monde, c’est plutôt la multiplication des pépins physiques touchant ces deux joueurs qui inquiète.

« Paul, c’est Paul. Le bagage de joueur et le leadership qu’il a, ça ne s’est pas fait du jour au lendemain. Je préfère avoir toutes nos forces (à disposition), évidemment ceux qui ont l’expérience aussi, comme N’Golo qui a été beaucoup blessé », avait déjà prévenu le sélectionneur Didier Deschamps en juin. « Quand je dis toutes nos forces, c’est qu’il n’y ait pas de souci de blessure. Car les joueurs cadres ont évidemment un rôle à jouer dans cet état d’esprit qui fait la force collective. »

– Rarement associés –

Lors de cet ultime rassemblement de la saison passée, « DD » a en effet expérimenté ce que pourrait être une équipe de France privée de son duo de récupérateurs.

Le milieu de terrain français de Chelsea Ngolo Kanté blessé lors d'un match des Bleus en phase qualificative du Mondial 2018 à Sofia le 7 octobre 2017. (AFP - FRANCK FIFE)
Le milieu de terrain français de Chelsea Ngolo Kanté blessé lors d’un match des Bleus en phase qualificative du Mondial 2018 à Sofia le 7 octobre 2017. (AFP – FRANCK FIFE)

L’ancien joueur de Manchester United était encore en phase de réathlétisation, tandis que le milieu de Chelsea n’avait pu disputer qu’un match, avant de jeter l’éponge pour un souci au genou. Sans leur paire, les Bleus avaient livré un stage décevant, avec deux nuls 1-1 en Croatie et en Autriche, et deux défaites à domicile, contre le Danemark (2-1) puis la Croatie (1-0), laissant échapper leur titre en Ligue des nations.

La rentrée ne risque pas d’arranger les affaires des Français: Pogba comme Kanté sont incertains pour le rassemblement de septembre, qui démarre le 19. Or, ces rencontres contre l’Autriche (22 septembre) et au Danemark (25 septembre) feront office de préparation à la Coupe du monde, en raison de la préparation écourtée précédant le coup d’envoi du Mondial, programmé le 22 novembre pour les Bleus face à l’Australie.

Pour Pogba, le manque de rythme risque de se faire sentir, avec aucun match officiel dans les jambes depuis le 19 avril et une blessure au ménisque assez délicate à soigner.

En effet, le nouveau joueur de la Juve doit se soumettre à une « thérapie conservatrice pendant cinq semaines », une manière d’éviter l’opération un temps envisagée.

Kanté, de son côté, a manqué énormément de matches des Bleus ces trois dernières saisons, pour différents pépins ainsi qu’une contamination au Covid-19. La saison passée, l’infatigable milieu n’a disputé que trois des 13 rencontres de l’équipe de France !

Conséquence: le duo n’a plus démarré un match en Bleu dans l’entrejeu depuis l’élimination en huitième de finale de l’Euro, l’été dernier, face à la Suisse. Et leur prochaine association pourrait ne survenir qu’au Mondial…

– L’émergence de Tchouaméni –

Derrière Pogba et Kanté, l’équipe de France a certes de la ressource au milieu de terrain, mais les alternatives n’apportent pas autant de certitudes. Ces dernières années, Deschamps a plébiscité Adrien Rabiot, rappelé en septembre 2020 après deux ans et demi loin des Bleus.

L'international français du Real Madrid Aurélien Tchouameni durant un entraînement avant la Supercoupe le 9 août.  (Lehtikuva/AFP - Emmi Korhonen)
L’international français du Real Madrid Aurélien Tchouameni durant un entraînement avant la Supercoupe le 9 août. (Lehtikuva/AFP – Emmi Korhonen)

Le joueur de la Juve, dont l’avenir est incertain à quelques jours de la clôture du mercato, a ainsi cumulé 18 de ses 29 sélections depuis le début de l’année 2021.

Deschamps pourra aussi compter sur l’émergence d’Aurélien Tchouaméni, impressionnant pour ses 12 premières sélections, toutes obtenues la saison dernière.

L’arrivée au Real Madrid de l’ancien Monégasque âgé de 22 ans peut lui faire franchir un cap, surtout si Casemiro, son concurrent au poste de milieu défensif, est transféré à Manchester United.

« C’est un joueur complet, rayonnant. Il est jeune mais cela ne l’a pas empêché d’être performant avec nous. Il n’a certes pas certes l’expérience de Paul et +NG+ mais potentiellement… Il a la maturité qu’il faut », expliquait le sélectionneur fin mai. Suffisant pour s’affirmer au Mondial ?



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.