fbpx

La Bourse de Paris est en hausse, après avoir digéré la Fed



La Bourse de Paris est en hausse, après avoir digéré la Fed

La Bourse de Paris rebondissait de 1,61% dans les premiers échanges vendredi, portée notamment par les valeurs du luxe quelques heures avant des chiffres clé sur l’emploi aux États-Unis, les marchés espérant y voir un signe de ralentissement de l’économie américaine.

L’indice vedette CAC 40 gagnait 100,71 points à 6.343,99 points vers 10h55, après avoir perdu 0,54% la veille, plombée par les annonces de la Banque centrale américaine (Fed). Celle-ci a laissé entendre qu’une accalmie dans la hausse des taux n’était pas encore d’actualité.

« L’attention se porte maintenant sur le rapport des chiffres officiels de l’emploi pour octobre plus tard aujourd’hui, ainsi que sur le rapport de l’indice des prix à la consommation américain la semaine prochaine », explique Michael Hewson, analyste de CMC Markets.

« On s’attend à ce que la croissance de l’emploi atteigne son niveau le plus bas de l’année et que le taux de chômage remonte à 3,6% », a poursuivi l’analyste.

« Malheureusement, la seule chose qui pourrait remonter le moral des investisseurs serait de très mauvais indicateurs. Tant que l’économie américaine restera résiliente », la Fed maintiendra une politique monétaire ferme pour tenter de contenir l’inflation, estime Ipek Ozkardeskaya, analyste chez Swissquote.

En France, l’activité du secteur privé a connu une très légère progression au mois d’octobre, selon un indicateur publié vendredi par le cabinet S&P Global.

Après avoir atteint 51,2 en septembre, l’indice PMI composite a reculé à 50,2 en octobre. Un indice inférieur à 50 indique une contraction de l’activité, tandis qu’un indice supérieur à cette limite reflète une expansion.

Le luxe profite de rumeurs de marché

Les valeurs du luxe, exposées à la Chine, étaient tirées vendredi matin par de nouvelles rumeurs sur un éventuel assouplissement de la stricte politique chinoise « zéro Covid ».

A 10h55, Kering prenait 3,99% à 488,90 euros, L’Oréal 2,94% à 309,85 euros, Hermès 3,10% à 1.349 euros et LVMH 2,35% à 644,90 euros.

La Société Générale s’envole

La Société Générale prenait 7,36% à 25,23 euros à 10H35, après avoir publié avant bourse un chiffre d’affaires en légère hausse (+2,3%) sur un an au troisième trimestre, mais un bénéfice en baisse de 6,4%, lesté par la rémunération des livrets réglementés et les provisions constituées en cas d’impayés.

L’énergie monte

Le producteur français d’énergies renouvelables Neoen prenait 5,76% à 36,72 euros vers 10H30, après avoir annoncé jeudi un chiffre d’affaires en hausse de 46% sur neuf mois grâce à la hausse des prix, ce qui lui permet de relever à nouveau ses perspectives annuelles.

Les autres valeurs du secteur de l’énergie étaient aussi en hausse: TotalEnergies prenait 1,21% à 57,57 euros, Voltalia 1,05% à 20,15 euros et Engie 1,10% à 13,46 euros.

JC Decaux cartonne

Le géant de l’affichage publicitaire a enregistré au troisième trimestre une croissance de ses ventes de plus de 14%, supérieure à ses attentes, mais reste affecté par les restrictions de déplacement en Chine. L’action du groupe prenait 9,53% à 14,13 euros vers 10H30.



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.