fbpx

Les effets dévastateurs de la pandémie sur la santé mentale des enfants


Un rapport de Santé publique France fait état d’une hausse du nombre de jeunes vus aux urgences pour des idées suicidaires par rapport au mois précédent. Westend61/Sigrid Gombert/Westend61/Cover I

ENQUÊTE – Idées suicidaires et troubles anxieux prolifèrent chez les moins de 18 ans. Les moyens manquent pour les soigner.

Confinements, distanciation sociale, port du masque, cours en visio… Les bouleversements du quotidien nés de la crise sanitaire provoquent des effets majeurs sur la santé mentale des jeunes. Chez les moins de 18 ans, les indicateurs sont plus que jamais dans le rouge. Une situation d’autant plus préoccupante que l’offre de soins n’a pas progressé, voire a même régressé dans certaines régions, ces dernières années.

Le réseau Oscour, qui inclut 680 services d’urgences, permet de faire remonter les données de 94,5 % des passages aux urgences en France métropolitaine et ultramarine. Cette base de données offre un suivi des indicateurs de santé mentale par classes d’âge, notamment chez les enfants (0-17 ans). Le dernier rapport, publié le 15 octobre par Santé publique France, fait état d’une hausse du nombre de jeunes vus aux urgences pour des idées suicidaires (+ 16 %) ou des troubles anxieux (+ 23 %) par rapport au mois précédent, les 11-17 ans étant les plus concernés.

«Plus globalement, le…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 79% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.