fbpx

Masters 1000 de Paris: Djokovic pour la septième, Rune pour une première


Personne n’a résisté à Novak Djokovic au Masters 1000 de Paris depuis sa défaite en finale en 2018. Dimanche, ce sera le jeune Danois Holger Rune, 19 ans, qui tentera de l’empêcher d’y décrocher un septième titre.

Le Serbe de 35 ans s’est défait samedi de Stefanos Tsitsipas (5e mondial) au terme d’un match qu’il a jugé « merveilleux à ce stade de (sa) carrière » et qu’il a remporté 6-2, 3-6, 7-6 (7/4).

« J’ai besoin de réaffirmer que je suis toujours là auprès des jeunes joueurs, que je suis capable de rivaliser avec eux et de gagner des matches serrés comme celui-là », a souligné Djokovic.

Avide de matchs et de victoires dans une saison tronquée par sa décision de refuser le vaccin anticovid, le Serbe, qui pointe actuellement au 7e rang mondial, s’est qualifié samedi pour sa huitième finale à Bercy, la 56e en Masters 1000 (record). Il tentera de porter à 39 son record de titres dans cette catégorie de tournois, juste en-dessous des Grands Chelems.

En face, il aura un jeune loup très en forme en cette fin de saison, qui jouera sa quatrième finale en autant de tournois (victoire à l’ATP 250 de Stockholm, défaites à l’ATP 250 de Sofia et à l’ATP 500 de Bâle), mais qui est novice à ce stade dans un tournoi de l’importance de Bercy.

– « Initiative » –

Pour y parvenir, Rune (18e) a créé la sensation samedi en dominant le Canadien Félix Auger-Aliassime (8e), qui l’avait battu à Bâle la semaine dernière et auquel il a infligé un sévère 6-4, 6-2.

« Désormais, je connais quasiment tous les joueurs du circuit et leur façon de jouer. Je sais que si je leur laisse l’initiative, ils vont me mettre sous pression et probablement me battre. Alors c’est à moi de jouer agressif en premier », a analysé le Danois.

« Pour battre Félix, il faut faire un match quasiment parfait parce que c’est un joueur exceptionnel, et on n’en était pas loin aujourd’hui », s’est félicité l’entraîneur de Rune, Patrick Mouratoglou.

La saga parisienne du Danois avait bien failli s’arrêter dès le premier tour lorsqu’il a dû sauver trois balles de match face à Stan Wawrinka. Mais il s’en est sorti et a ensuite écarté avec bien plus d’autorité Hubert Hurkacz, Andrey Rublev, le N.1 mondial Carlos Alcaraz (qui a abandonné sur blessure avant le tie break du deuxième set alors qu’il avait perdu le premier), et donc Auger-Aliassime qui était sur une série de seize victoires d’affilée et trois titres en autant de semaines (Florence, Anvers et Bâle).

Si bien qu’il aborde en toute confiance sa prestigieuse finale, en essayant d’y voir « un match comme un autre », même si « c’est plus facile à dire qu’à faire ».

– Le roi de Bercy –

Le Serbe Novak Djokovic après sa victoire face au  Grec Stefanos Tsitsipas en demi-finale du Masters 1000 de Paris le 5 novembre 2022 à Bercy (AFP - JULIEN DE ROSA)
Le Serbe Novak Djokovic après sa victoire face au Grec Stefanos Tsitsipas en demi-finale du Masters 1000 de Paris le 5 novembre 2022 à Bercy (AFP – JULIEN DE ROSA)

Surtout quand, en face, se dressera le roi de Bercy (six titres, quatorze victoires d’affilée depuis sa finale perdue en 2018 contre Karen Khachanov), « le joueur le plus fort de l’histoire », selon Mouratoglou.

« Battre Novak, c’est ce qu’il y a de plus difficile dans le tennis (…) En indoor, il est exceptionnel. Donc battre Novak en finale d’un Masters 1000, ce n’est pas une finale de Grand Chelem mais presque », estime le coach de Rune.

La tâche pourrait s’avérer d’autant plus compliquée que l’homme au 21 titres du Grand Chelem (à une longueur du record de Rafael Nadal) a faim de victoires et de titres.

Non vacciné contre le covid, il a manqué la tournée nord-américaine cet été et n’a pas joué sur le circuit durant plus de deux mois après sa victoire à Wimbledon en juillet. Mais il a remporté tous ses matches depuis son retour, décrochant au passage les titres à Tel Aviv et Astana avant de venir à Paris.

Et il n’a pas l’intention de s’en laisser conter par la nouvelle génération: « Aucun doute que Rune est l’avenir de notre sport, avec Alcaraz et quelques autres joueurs. Mais j’espère pouvoir retarder son premier titre en Masters 1000 », a lancé le Djoker.



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.