fbpx

La Bourse de Paris prudente, tournée vers la Chine


La Bourse de Paris hésitait lundi, les investisseurs regardant vers la Chine qui a douché les espoirs d’un assouplissement de sa politique zéro Covid et rapporté des chiffres du commerce en berne en octobre sous l’effet des restrictions sanitaires.

Après une ouverture en repli, l’indice parisien CAC 40 prenait 0,39% à 6.441,57 points vers 10H00.

Vendredi, la cote parisienne avait rebondi de 2,77% sur fond de spéculations — démenties depuis par les autorités — que Pékin pourrait relâcher sa politique sanitaire stricte face au Covid-19.

La Chine a rapporté lundi son plus important nombre de nouveaux cas de Covid-19 en six mois, malgré de multiples confinements qui perturbent l’économie et la vie quotidienne.

Ses exportations ont connu en octobre leur premier repli depuis 2020 sous l’effet des mesures sanitaires et d’une menace de récession mondiale, qui ont également pénalisé les importations, selon des chiffres officiels.

« Même dans le meilleur des scénarios, une réouverture ne devrait pas avoir lieu avant le deuxième trimestre de l’an prochain en raison de l’approche de l’hiver et de la probable hausse des contaminations qui accompagnent les mois d’hiver », estime Michael Hewson, analyste pour CMC Markets.

Cette semaine sera dominée, selon lui, « une fois de plus par les éléments venus de Chine et par toutes preuves supplémentaires qui montreraient que l’inflation globale aux Etats-Unis continue de reculer », avec la publication jeudi des chiffres mensuels des prix à la consommation pour octobre.

En Allemagne, la production industrielle a connu un rebond surprise en septembre, mais le secteur continue de souffrir de la guerre en Ukraine et la crise énergétique.

Vinci convoqué par la justice

Le groupe français de BTP Vinci a annoncé lui-même lundi dans un communiqué la convocation par la justice, mercredi, de sa filiale Vinci Constructions Grands Projets « en vue d’une éventuelle mise en examen », dans le cadre d’une enquête sur les conditions de travail sur des chantiers au Qatar. L’action Vinci reculait de 2,01% à 94,07 euros.

Nouvel accord de ditribution entre TF1

En conflit commercial depuis septembre, TF1 et Canal+ ont annoncé vendredi soir avoir signé un « nouvel accord de distribution », alors que la filiale de Vivendi avait cessé de diffuser les chaînes du groupe TF1 sur tous ses canaux de distribution, faute d’accord financier. L’action TF1 gagnait 1,07% à 6,62 euros.



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.