Les salles obscures américaines tombent les masques


Les personnes pleinement vaccinées n’ont plus l’obligation de porter un masque au cinéma. La levée de cette obligation arrive à temps pour les grosses sorties du printemps.

Les cinéphiles américains peuvent enfin respirer. Les trois principales chaînes de cinéma aux États-Unis – AMC, Cinemark et Regal – assouplissent vendredi leurs mesures sanitaires pour les personnes ayant été tout à fait vaccinées, qui n’auront désormais plus l’obligation de porter un masque en salle. Cette levée partielle intervient deux semaines après les nouvelles recommandations fédérales du Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC) sur la levée de l’obligation du port du masque pour les personnes vaccinées contre le Covid-19. Elle arrive également à point nommé, alors que les premières sorties majeures de la saison – Cruella et Sans un bruit 2 – débarquent dans les salles obscures.

Le port du masque pendant les séances reste cependant obligatoire pour toute personne non vaccinée ou entre-deux doses. Le reste des mesures d’hygiène et de distanciations sociales, comme le remplissage partiel des salles, restent également en place. «Si vous n’êtes pas complètement vacciné, nous vous demandons de continuer à porter un masque dans tout le cinéma, à moins de consommer activement de la nourriture ou des boissons», a ainsi précisé le groupe AMC dans la nouvelle mise à jour de ses consignes sanitaires. Dernière précision, et pas des moindres, les différentes chaînes de cinéma ont en outre précisé qu’elles respecteraient en priorité la réglementation locale des États sur les recommandations du CDC.

L’espoir d’une reprise estivale

Modérément respectée – les spectateurs américains étant autorisés à consommer en salle -, la levée attendue de cette contrainte avait néanmoins provoqué un regain de vaccinations depuis la mi-mai. Près de 40% de la population américaine serait déjà pleinement vaccinée, tandis qu’à mesure que l’épidémie décroît outre-Atlantique, la fréquentation des cinémas a commencé à reprendre de plus belle au cours de ces dernières semaines.

Marqué par le jour férié du Memorial Day, ce week-end devrait en particulier marquer une nouvelle étape dans la reprise générale de l’industrie cinématographique aux États-Unis, même si – comme le rappelle le Hollywood Reporter – près de 75% des salles de cinéma nord-américaines (Canada inclus) serait toujours fermé. Très attendue au tournant après un an de pandémie et de crise profonde, la période estivale devrait apporter son lot de superproductions hollywoodiennes, comme le nouveau Fast & Furious ou The Suicide Squad. Certaines d’entre elles – Black Widow notamment – ont été repoussées de plus d’un an à cause du Covid.



Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *