fbpx

quels romans dévorer au bord de l’eau cet été?



quels romans dévorer au bord de l'eau cet été?

BFMTV vous propose une sélection de romans qui constitueront la détente parfaite pour vous accompagner tout au long de l’été.

La période estivale démarre et les départs en vacances se profilent. Plage, montagne ou campagne, toutes les destinations sont bonnes pour emporter avec soi quelques romans dans ses valises. Dans quels ouvrages se plonger à l’ombre d’un parasol pour oublier cette année sous Covid et recharger les batteries? BFMTV vous propose sa sélection.

> Trois, de Valérie Perrin (Albin Michel)

Dans ce roman paru en mars dernier, l’auteure des Oubliés du dimanche raconte le parcours de Nina, Adrien et Etienne et leurs trente ans d’amitié. Ils se rencontrent en 1986 alors qu’ils sont en CM2 et ne se quittent plus. Ils se promettent de quitter ensemble leur province pour s’installer à Paris. Mais rien ne se passe comme prévu.

Ce livre rempli de suspense se dévore comme un polar et présente un hommage à l’enfance et à l’adolescence, aux premières fois, aux premières cigarettes, aux premiers whisky-coca, aux premières booms. Comme porté par une bande-originale, Trois résonne aux rythmes de U2, Kurt Cobain ou Indochine. Le roman est d’ailleurs dédicacé à Nicola Sirkis, leader du groupe français, et son titre est tiré d’un de leurs albums.

« La musique, ça fait partie de nos vies », explique Valérie Perrin à BFMTV. Et comme c’est un livre sur la vie qui passe… ce qu’on écoute à la radio ou à la maison nous rappelle nos propres souvenirs. Lorsqu’on met un vieux morceau, on sait exactement où on était, quel âge on avait, ce que l’on faisait à ce moment-là. La musique, c’est comme un parfum: quand on le sent sur quelqu’un, ça nous rappelle quelqu’un d’autre. »

> Le Bureau des affaires occultes, d’Eric Fouassier (Albin Michel)

Lauréat du Prix Maison de la presse 2021, ce polar extrêmement bien ficelé se déroule en 1830, après les journées révolutionnaires de juillet. Le lecteur y suit Valentin Verne, un inspecteur qui doit élucider une série d’événements étranges qui risquent de déstabiliser le régime. On y apprend plein de choses sur cette époque, et on ne lâche pas le livre.

> La beauté de vivre deux fois, les mémoires de Sharon Stone (Robert Laffont)

Ceux qui souhaiteraient se plonger dans les souvenirs d’une icône du cinéma américain dévoreront cette autobiographie de Sharon Stone. La star y raconte sa vie comme un roman, de son enfance dans un milieu très modeste à ses anecdotes hollywoodiennes.

> Rien ne t’efface, de Michel Bussi (Presses de la Cité)

Le dernier livre de l’un des auteurs français les plus prolifiques de sa génération mêle thriller et émotion pour embarquer le lecteur dans un suspense haletant. Rien ne t’efface commence en 2010 lorsque Maddi perd Esteban, son fils de 10 ans, sur une plage de Saint-Jean-de-Luz. Dix ans après sa disparition, sur cette même plage, elle est persuadée de reconnaître son fils sous les traits d’un autre petit garçon, Tom. Elle décide alors de tout quitter pour le pister.

> 1991, de Franck Thilliez (Fleuve Editions)

Comme son titre l’indique, ce polar de l’un des maîtres français du genre se déroule au début des années 1990. Les lecteurs assidus de Franck Thilliez y retrouveront le personnage de Sharko, l’enquêteur fétiche du romancier. Cette fois, l’auteur raconte la toute première enquête de son personnage au sein du 36 quai des Orfèvres. Le policier a 30 ans, et intègre la police judiciaire alors en pleine mutation numérique.

> La tendance des cozy mysteries, ces polars édulcorés

Ils risquent de faire de nombreux adeptes cet été. Un cozy mystery, c’est un polar qui ressemble à un bonbon, jusque dans sa couverture ultra-colorée. Des enquêtes policières sans violence, sans gore, sans bain de sang et (presque) sans sexe. Des enquêtes aussi drôles que passionnantes, souvent situées dans la campagne anglaise, qui agissent comme un médicament selon la directrice des éditions de La Martinière Marie Leroy:

« Le réchauffement, climatique, le Covid… Vous êtes sûrs que si vous lisez un cozy mystery, vous n’entendrez parler d’aucun de ces sujets-là. Toutes les tracasseries de la journée, les anxiétés (…) C’est une bulle d’oxygène absolue. »

Ceux qui souhaitent se pencher sur cette tendance peuvent dévorer Cottage, fantômes et guet-apens d’Ann Granger, Miss Silver entre en scène de Patricia Wentworth, Rendez-vous avec le crime de Julia Chapman ou encore Mort compte triple, premier tome de la série des Dames de Marlow signée Robert Thorogood.

Lorène de Susbielle, avec Benjamin Pierret



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.