Une messe en hommage à Jacob Desvarieux, le leader de Kassav’, samedi à Saint-Sulpice


La mémoire du chanteur décédé du Covid le 30 juillet sera honorée à Paris au cours d’une cérémonie religieuse ponctuée de témoignages et de chants, en français et en créole.

C’est au son du ka, tambour originaire de Guadeloupe si cher à l’artiste, que seront accueillis les proches, les amis et les fans de Jacob Desvarieux pour une cérémonie d’hommage à l’église Saint-Sulpice. Après l’annonce du décès du père du zouk des suites du Covid-19 le 30 juillet, l’idée d’un recueillement organisé à Paris s’est tout naturellement imposée. Et le besoin de se retrouver autour de cette figure des Antilles est d’autant plus fort que la Martinique et la Guadeloupe s’enfoncent jour après jour un peu plus dans la pandémie.

La messe, qui débutera à 10h30, célébrée par le père Marcel Crépin, curé de la cathédrale Saint-Louis de Fort-de-France. La cérémonie sera ponctuée de témoignages et de chants en français et en créole. Victorin Lurel sénateur PS de Guadeloupe ou la comédienne Firmine Richard comptent parmi les personnalités attendues. La messe est ouverte au public, sous réserve de porter un masque. L’édifice religieux peut accueillir au maximum 700 personnes et des fans venus de toute la France, des Pays-Bas et de Belgique ont d’ores et déjà fait savoir qu’ils feront le déplacement.

Harry Jeanne, ami de Jacob Desvarieux et de la famille Kassav’ de longue date, est à l’origine de l’événement auquel s’est associé le Conseil représentatif des Français d’outre-mer (CReFOM) et plusieurs associations laïques ou religieuses. Pour ceux qui ne pourraient pas se rendre à la messe ou souhaite rendre un hommage écrit à Jacob Desvarieux, les portes du ministère d’Outre-mer sont ouvertes et un Livre de condoléances est mis à disposition.



Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *