l’heure de gloire de Will Smith, Lady Gaga, Benedict Cumberbatch ou Kenneth Branagh?


ANALYSE – Depuis la Mostra de Venise, les studios hollywoodiens bombardent les festivals de leurs prétendants. De quoi laisser libre cours aux pronostics des spécialistes.

Une saison des prix 2022 d’une abondance vertigineuse. Après avoir gardé sur leurs étagères pendant un an, coronavirus oblige, les mastodontes qui auraient pu affoler les cinéphiles, les studios hollywoodiens ont du stock et déversent dans les festivals du monde entier, semaine après semaine depuis la Mostra de Venise, des films susceptibles de récolter des nominations et des statuettes. Pas une avant-première sans que les experts de la presse spécialisée, de Hollywood Reporter à Variety, n’adoubent un nouveau favori ou élément perturbateur. Entre les poulains qui devaient sortir en 2020 et ceux de 2021, la compétition, qui se conclura avec la cérémonie des Oscars le 27 mars, est féroce et glamour.

Les associations de critique n’ont pas encore dévoilé leurs présélections qui font office de premiers baromètres. Boycottés par le septième art et son diffuseur NBC en raison du manque de diversité de ses membres, les reporters des Golden Globes ne sont plus en position de donner le la. Les Critics

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 86% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *