fbpx

Le troisième volet des Animaux fantastiques n’envoûte pas le box-office américain


Les secrets de Dumbledore amasse 43 millions de dollars et perd un tiers des apprentis sorciers de la franchise, mettant en doute l’avenir de la saga.

Le sort n’a pas été assez puissant. Le troisième volet des Animaux fantastiques, la saga dérivée de l’univers d’Harry Potter, n’a amassé que 43 millions de dollars au box-office américain. Une moisson en diminution d’un tiers par rapport au film précédent de la franchise alors que Les secrets de Dumbledore ont coûté à la Warner le coquet budget de 200 millions de dollars.

À titre de comparaison, le premier film Les Animaux fantastiques ont débuté à 74, 4 millions de dollars et le suivant Les Crimes de Grindelwald à 62, 2 millions de dollars.

Le pouvoir d’attraction des Animaux fantastiques qui se déroule 70 ans avant les péripéties de Ron, Harry et Hermione à Poudlard n’a jamais été celui de Harry Potter. Les controverses autour des prises de position sur les transgenres de J.K. Rowling, le renvoi de Johnny Depp remplacé par le charismatique Mads Mikkelsen a fragilisé la genèse des Secrets de Dumbledore qui doit aussi affronter la réalité d’un box-office post-covid anémié sauf pour les superhéros Spider-Man et The Batman.

Incertitudes sur la poursuite de la saga

La carrière des Secrets de Dumbledore est meilleure à l’international où le film de David Yates a récolté 71 millions. Ce qui permet au long-métrage avec Jude Law et Eddie Redmayne qui s’est élancé sur certains territoires la semaine dernière de totaliser 193 millions de dollars.

Sera-ce suffisant pour convaincre la Warner de ne pas dévier de cap ? Coscénariste, J.K. Rowling imaginait cinq volets. Mais d’après la presse spécialisée, la Warner n’a pas encore validé le principe d’un quatrième film ni encouragé Rowling à travailler sur un scénario. Le studio, qui a poussé pour un recentrage de la franchise sur des figures familières comme Dumbledore au détriment des nouveaux personnages, n’exclurait pas de s’arrêter avec Les secrets de Dumbledore.

L’autre sortie majeure de ce week-end, le drame religieux de Sony Father Stu , avec et produit par Mark Wahlberg qui a personnellement financé le film, peine aussi à trouver son public et ne rapporte que 8 millions de dollars pour 2 705 écrans. Le film de Rosalind Ross, la partenaire du controversé Mel Gibson qui fait son retour devant les caméras, raconte l’histoire du père boxeur devenu prêtre Stuart Long et sa lutte pour la rédemption.

Derrière Les Animaux fantastiques se glisse sur la deuxième marche du podium la suite des aventures de Sonic le hérisson, avec 30 millions de dollars. Le mélange d’action et de comédie romantique Le secret de la cité perdue, avec Sandra Bullock et Channing Tatum, prend la troisième place avec 6,5 millions de dollars pour un total de 78,5 millions de dollars. Grosse attente des amateurs de films indépendants, le long-métrage fantastique Everything Everywhere All At Once, où brille Michelle Yeoh, fait le plein avec 6,1 millions de dollars sur 2 220 écrans et cumule 17,6 millions de dollars.



Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.