fbpx

Eric Serra, compositeur du Grand Bleu, en rémission d’un cancer «fulgurant»


Le compositeur a vécu reclus pendant cinq mois pour ne pas attraper le Covid 19. Son cancer étant incompatible avec le virus s’il l’attrapait il avait peu de chances de s’en sortir.

Eric Serra, compositeur célèbre depuis la B.O. du film culte Le grand bleu, est en rémission d’un cancer «fulgurant», révèle-t-il mercredi 20 juillet sur le site du Parisien.

«J’ai eu un lymphome de l’intestin grêle. C’est un cancer des ganglions. Il était assez fulgurant, explique le musicien de 62 ans. À quelques jours près, si je ne m’en étais pas aperçu, je ne serais peut-être pas là pour vous en parler». Ce qui l’a aidé pendant son traitement, c’est d’en avoir «beaucoup parlé» avec Florent Pagny, soigné pour une tumeur cancéreuse au poumon. «C’est derrière moi», avait posté ce dernier sur Instagram le 10 mai. «On s’échangeait des petits messages, on s’appelait, raconte Serra. Mine de rien, cette complicité m’a fait beaucoup de bien, et j’imagine qu’à lui aussi. (…) On parlait de  »chimio », de ce qu’on ressentait». «On a guéri en parallèle, ajoute-t-il. Florent est particulièrement positif». Serra, qui avait dû annuler sa tournée des ciné-concerts de la B.O. du Grand Bleu, film phare de Luc Besson, va pouvoir la donner à l’automne.

Le compositeur confie aussi qu’il a dû vivre reclus car la professeure de médecine traitant son cas l’avait prévenu: «Ce cancer spécifique est le seul qui soit 100% incompatible avec le Covid. Si jamais vous l’attrapez avant la fin du traitement, vous avez très peu de chances de vous en sortir». Et de raconter : «Quelques jours après, ma fille avait le Covid. J’ai vécu pendant cinq mois (…) cloîtré complètement. Je n’ai pas approché mes enfants à moins de 3 mètres».



Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.