fbpx

À Aurillac, les artistes reviennent en messagers


Du 17 au 20 août, le Festival international de théâtre de rue ­reprend sa place à Aurillac. Festival

Après deux ans d’absence, le Festival international de théâtre de rue accueille un tiers de nouvelles compagnies.

Les artistes sont de retour à Aurillac et ils ont des choses à dire. Du 17 au 20 août, le Festival international de théâtre de rue reprend sa place dans la cité cantalienne. Après deux éditions annulées en raison des contraintes sanitaires liées au Covid-19, l’événement créé en 1986 aura une teinte toute particulière. «Il y a, encore plus qu’avant, cette envie de faire passer des messages après deux ans de silence. La société actuelle en a aussi besoin, après des questionnements sur l’accès à la culture. Les arts de la rue font le choix d’aller dans cet espace ouvert pour qu’il n’y ait pas de discrimination économique ni sociale», explique Frédéric Rémy, directeur du festival depuis 2019.

Si près de 650 compagnies sont attendues dans les rues aurillacoises, près d’un tiers s’y produiront pour la première fois. Signe d’un renouvellement nourri par le regain d’attractivité de cette scène si particulière. «L’espace public, par son adresse, sa spécificité, sa diversité, devient un lieu extrêmement…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 68% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.