Une pandmie – AgoraVox le mdia citoyen


JPEG

Le chroniqueur trop bavard doit s’effacer pour laisser la place à celui qui resitue son propos dans le temps long. Là, c’est un anthropologue suisse, Jean-Dominique Michel, qui parle. Il est invité par l’IHU de Marseille. Symposium de complotistes, diront ceux qui chérissent le discours officiel comme ils aimeraient Big Brother. La vidéo de son intervention est en bout de lien https://youtu.be/WUkcsSnVzl0 , et elle mérite d’être visionnée.

Pas question d’en faire un résumé. Il est probable que celui qui fréquente des médias alternatifs peut-être un peu plus immune à la doxa ambiante que le citoyen lambda, n’apprendra pas grand-chose. Mais remettre en ordre, articuler entre elles des faits et des idées des analyses et des conclusions, entrevoir des perspectives qui n’étaient pas encore perçues, c’est salutaire.

La doxa nous dit que le covid-19 est une pandémie très grave. Elle nie l’existence de traitements précoces efficaces. Les mesures de contraintes sont indispensables. La vaccination est la seule solution. Toutes ces affirmations sont fausses. Mais les gouvernements et leurs services, l’OMS, Bill Gates, les GAFAM, la presse et les médias nous ont gavés ad nauseam avec ces slogans. Au vu des multiples anomalies dans la gestion de la crise sanitaire du covid-19, comment ne pas penser au titre si explicite du livre du Pr. Christian Perronne : Y a-t-il une erreur qu’ils n’ont pas commise ? Un juge d’instruction parlerait d’un faisceau d’indices concordants. Le soupçonneux se posera la question de l’intention. Jean-Dominique Michel n’a pas peur des mots : il parle de torture collective dans la diffusion délibérée d’un discours anxiogène et évoque un système totalitaire. Cette pandémie est plus une opportunité d’affaires pour «  Big Pharma » et pour les GAFAM qu’une apocalypse promise si nous ne nous soumettons pas aux injonctions d’un pouvoir corrompu. Parce que la corruption est une évidence chez les donneurs d’ordre, chez ceux à qui le crime profite. Elle est patente dans le domaine de la publication scientifique aujourd’hui. Bref, c’est une affaire de gros sous qui nous gâche la vie depuis plus d’un an.

Cette prise de pouvoir des grands laboratoires et des grandes entreprises numériques ouvre la voie vers un monde transhumain. Je n’en veux pas. Bon visionnage !





Lire la suite
www.agoravox.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *