Réservations en forte hausse pour la montagne française cet été



Réservations en forte hausse pour la montagne française cet été

A date, le taux de remplissage des lits atteindra 37%, soit une hausse de 25% par rapport au bilan de l’été 2020, indique l’Association nationale des maires des stations de montagne.

Les réservations de logements touristiques en montagne pour cet été sont en forte hausse, a annoncé lundi l’association des maires de stations, confirmant ainsi l’attractivité croissante de la montagne pour les Français en vacances.

Avec uniquement les réservations déjà réalisées pour l’été 2021, le taux de remplissage des lits atteindra 37%, soit une hausse de 25% par rapport au bilan de l’été 2020, indique l’Association nationale des maires des stations de montagne (ANMSM) dans un communiqué, selon des chiffres du cabinet G2A.

Cette hausse des réservations pour les lits touristiques de montagne est particulièrement forte pour les Pyrénées (+56% par rapport au bilan 2020) et, au niveau national, pour les petites stations de moins de 5.000 lits (+44%).

Les Pyrénées plébiscitées

Le taux de remplissage l’été progresse: 26% en 2019 et 29,6% en 2020 selon les bilans de fin de saison, et ainsi 37% en projection pour 2021, sans les réservations de dernière minute. Des taux plutôt faibles par rapport à la saison hivernale, coeur de l’activité de ces stations de ski.

Mais cette croissance est « quelque chose d’assez durable », assure à l’AFP Joël Retailleau, le directeur général de l’ANMSM. « Les atouts de la montagne, grands espaces, activités de pleine air, nature, environnement préservé… Ca colle parfaitement aux attentes des vacanciers de maintenant ».

« Cette reprise de l’activité touristique, fondamentale pour nos stations mais aussi pour tout l’écosystème de la montagne, (permet) d’envisager l’avenir avec plus de sérénité », estime de son côté le président de l’ANMSM Jean-Luc Boch, cité dans le communiqué.

Des chiffres également encourageants pour le gouvernement, qui souhaite étaler dans l’année le tourisme alpin, ultra-dépendante d’un ski alpin empêché cet hiver en raison du Covid-19, avec son plan « Avenir montagnes », qui prévoit notamment de restaurer 1.000 km de sentiers de montagne.



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *