fbpx

Les Français prévoient un budget moyen de 1505 euros pour les vacances d’été


Cette année, le budget moyen des Français pour les vacances d’été n’évoluera pas. Selon une étude de l’Observatoire Cetelem, il sera de 1505 euros tout compris. La France est largement en tête des destinations prévues, avec 82% des intentions de départ.

Les Français vont-ils faire chauffer leur carte bancaire lors des vacances d’été? Pour la plupart d’entre eux, ce sera ni plus ni moins que les années précédentes. Selon une étude de l’Observatoire Cetelem* dévoilée par Le Parisien, le budget vacances moyen sera de 1505 euros tout compris (hébergement, transport…). L’étude précise que les célibataires dépenseront 1200 euros, les familles avec deux enfants 1700 euros et celle avec quatre enfants 2000 euros.

Cette année, le budget moyen augmente avec l’âge des vacanciers, soit 1276 euros pour les 18-25 ans et jusqu’à 1660 euros pour les plus de 65 ans. Mais pour 46% des sondés, il est similaire à celui de l’an dernier.

« En France, les vacances, c’est sacré, observe Flavien Neuvy, économiste et directeur de l’Observatoire Cetelem. Depuis 50 ans, les dépenses liées aux plaisirs et aux loisirs restent toujours au même niveau: 17% des dépenses des foyers. C’est un poste de dépenses auquel on ne touche pas ».

Seulement un Français sur trois (33%) compte dépenser plus que les années précédentes pour une raison évidente: décompresser après dix-huit mois de crise sanitaire. Pour 29% des sondés, ce sera « les premières vacances depuis longtemps », indique Cetelem.

Ainsi, la priorité n’est pas à la dépense, mais au repos. Seulement 22% des vacanciers se soucient de soutenir l’économie locale et 20% comptent prendre plus de vacances qu’à l’habitude. Mais bonne nouvelle pour professionnels français du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration, seulement 14% des sondés ont envie de partir loin.

La crise sanitaire laissera des traces

En effet, la France est largement en tête avec 82% des intentions de départ, même si 30% des Français n’excluent pas de partir en Europe. Les prix réduits des billets d’avions vers l’Espagne, la Grèce ou le Portugal y est pour quelque chose. Sans surprise, 83% iront au bord de la mer. La plage reste ainsi loin devant la campagne ou la montagne respectivement envisagées par deux Français sur trois et un sur deux.

Malgré ce tableau, cette crise laissera des traces sur la période des congés. Un Français sur cinq dépensera moins que l’an dernier.

« Je fais le lien avec l’épargne forcé pendant le Covid qui a surtout bénéficié aux Français les plus favorisés, tandis que les plus modestes ont vu leur situation financière se dégrader », explique au Parisien Flavien Neuvy.

Mais cette année encore, beaucoup de Français ne partiront pas du tout. Une étude réalisée en 2015 par la Direction générale des entreprises (DGE), pour le compte du ministère de l’Economie et des Finances, estime que moins d’un Français sur deux part en vacances durant l’été.

Parmi les ménages percevant moins de 1900 euros par mois (26% des ménages), seulement 27,9% d’entre eux sont partis en vacances au moins une semaine au cours des mois de juin, juillet, août ou septembre. 43,6% ne sont pas du tout partis et 28,5% ne sont partis qu’entre une et sept nuits. Enfin, entre 2013 et 2015, 16% des Français n’ont réalisé aucun voyage personnel et 21,6% ne sont pas partis en vacances.

*Enquête Harris Interactive réalisée en ligne du 9 au 11 juin 2021 sur un échantillon de 1026 personnes représentatives des Français âgés de 18 ans et plus.

Pascal Samama



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.