Les salles de sport désertes depuis l’entrée en vigueur du pass sanitaire



Les salles de sport désertes depuis l'entrée en vigueur du pass sanitaire

Après huit mois de fermeture consécutifs, c’est un nouveau coup dur pour les salles de sport. L’entrée en vigueur du pass sanitaire a fait fuir les clients.

Les salles de sport sont quasiment désertes. Il faut dire que la période n’est pas idéale. Comme tous les ans au mois d’août, les grandes villes souffrent des départs en vacances de leurs habitants. Mais cette année, même les salles des régions touristiques ne font pas le plein.

En cause, l’entrée en vigueur du pass sanitaire le 21 juillet dans les clubs de sport. Il ne suffit plus d’emmener ses baskets pour aller s’entraîner, il faut aussi montrer patte blanche.

« Comparé aux mois d’août des années précédentes, la fréquentation est en baisse de 20% », affirme à BFM Business Julien Vidal, directeur commercial de KeepCool, qui possède 270 salles de sport dans toute la France.

Une étude réalisée pour la Fédération nationale des entreprises des activités physiques de loisirs, rapporte que 20% des clubs ont même vu leur fréquentation diminuer de plus de 50%, rapporte Le Figaro. Le secteur, déjà affecté par huit mois consécutifs de fermeture administrative, tire la sonnette d’alarme.

Forte demande de résiliation d’abonnement

Pour contrôler les pass des clients à l’entrée, il a parfois fallu embaucher. KeepCool fait par exemple appel à des intérimaires. Pour certaines entreprises, cela représente un surcoût de plusieurs milliers d’euros chaque mois.

Comme si cela ne suffisait pas, certains clubs enregistrent même des résiliations d’abonnement. Chez KeepCool, la moyenne d’âge oscille entre 30 à 34 ans. Une population encore peu vaccinée. Et les clients n’ont visiblement pas envie de réaliser un test toutes les 72 heures.

Pour éviter les résiliations massives, il faut ruser. L’Usine Opéra a ainsi prolongé l’abonnement des membres en incapacité de présenter le précieux sésame, rapporte Le Figaro.

« Nous avons reçu beaucoup de demandes de résiliation. Mais on a rappelé ces adhérents pour leur proposer des reports ou des compensations. Le prélèvement du mois d’août peut par exemple être réparti sur les mois suivants. D’ici là, ceux qui le souhaitent pourront être vaccinés », explique Julien Vidal de KeepCool.

De manière générale, l’entrée en vigueur du pass sanitaire passe bien auprès des clients, même si certaines salles de sport ont été victimes de campagnes de dénigrement sur les réseaux sociaux, tout comme des restaurateurs. « Mais la réalité n’est pas celle des réseaux sociaux, heureusement », note Julien Vidal.

Le gouvernement a donné rendez-vous aux professionnels le 30 août pour faire un bilan du pass sanitaire. De nouvelles aides financières pourraient alors être décidées pour compenser les pertes de chiffre d’affaires.



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *