Corsair et Air Austral vont coopérer pour leurs destinations vers l’océan Indien



Corsair et Air Austral vont coopérer pour leurs destinations vers l'océan Indien

Affaiblies par le Covid-19, les deux compagnies veulent mutualiser leurs forces pour proposer une « offre tarifaire élargie et plus compétitive ».

Corsair et Air Austral veulent nouer une coopération commerciale en mettant en commun leur moyens pour desservir l’océan Indien, afin d’améliorer leur rentabilité mise à mal par la crise sanitaire, ont annoncé mardi les deux compagnies aériennes françaises.

« Ce projet d’envergure permettra le déploiement d’une offre de services enrichie au bénéfice des passagers de l’océan Indien, tout en améliorant la rentabilité économique des opérations grâce à la mise en commun de moyens et la mise en oeuvre de synergies », indiquent les deux compagnies dans un communiqué commun.

Une « offre tarifaire élargie et plus compétitive »

Basée à La Réunion, Air Austral dessert l’île Maurice, les Comores, Madagascar, les Seychelles, mais aussi l’Afrique du Sud, Bangkok et l’Inde du Sud. Corsair dispose elle de liaisons vers la Guadeloupe, la Martinique, la Réunion, l’île Maurice, Mayotte, la Côte d’Ivoire, Montréal et la République dominicaine.

Pour les vols à destination de l’océan Indien, les deux compagnies entendent fournir un « programme de vols renforcés », un « choix élargi et diversifié », de meilleures connexions et une « offre tarifaire élargie et plus compétitive ». Elles veulent également améliorer leur offre de fret.

Ce projet, qui selon elles « préserve l’identité et l’indépendance des deux compagnies », doit encore être soumis à l’avis des instances représentatives du personnel et à l’Autorité de la concurrence française.

Plans d’aides

Dépendantes des liaisons long-courrier, les plus touchées par la baisse du trafic aérien mondial et les restrictions de circulation, les deux compagnies ont été mises en difficulté par la pandémie de Covid-19.

Corsair, troisième compagnie française après Air France et les compagnies du groupe Dubreuil –Air Caraïbes et French Bee–, a bénéficié fin décembre d’un plan de sauvetage impliquant l’Etat et un consortium d’investisseurs qui ont apporté 300 millions d’euros. La compagnie, qui a supprimé 112 postes, emploie 970 salariés.

Air Austral, qui a de son côté reçu 120 millions d’euros d’aides en 2020, s’attend à voir sa trésorerie plonger à -41 millions d’euros en février 2022, selon la Région Réunion qui possède 73,5% du capital.

Corsair dispose d’une flotte de huit Airbus A330, tandis qu’Air Austral opère trois Boeing B777, deux B787 et trois A220.



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *