Neige, une vache de race Abondance, égérie du prochain Salon de l’agriculture



Neige, une vache de race Abondance, égérie du prochain Salon de l'agriculture

Le Salon de l’agriculture s’ouvrira le 6 février pour un mois. L’égérie de cette édition 2022 est Neige, une vache de race Abondance dont le lait sert notamment à fabriquer du reblochon.

Neige, une vache de race Abondance de quatre ans, élevée dans une exploitation familiale de Haute-Savoie, sera l’égérie du prochain Salon de l’agriculture à Paris du 26 février au 6 mars, annoncent mardi les organisateurs.

Après une édition 2020 abrégée, l’édition 2021 de cette grand-messe annuelle prisée des hommes politiques comme du grand public n’avait pas pu avoir lieu en raison de la crise sanitaire.

« Le Salon se prépare… Les indicateurs sont au vert. Côté exposants, 85% sont déjà inscrits à quatre mois de l’événement ! Quant au grand public, quand il a envie, il revient… Cette édition des retrouvailles est très attendue. Je suis confiant, les visiteurs seront au rendez-vous », affirme le président du salon, Jean-Luc Poulain, cité dans un communiqué.

Une vache Abondance pour égérie

Le salon attire d’ordinaire environ 500.000 visiteurs Porte de Versailles. Cette fois, il se tiendra un peu plus d’un mois avant le premier tour de l’élection présidentielle (10 avril 2022).

Une vache laitière sera la tête d’affiche de l’événement: Neige, dont le lait est transformé en reblochon, tomme et raclette dans une exploitation du Grand-Bornand (Haute-Savoie).

« Si Neige a été sélectionnée pour représenter la race et figurer sur l’affiche de l’édition 2022 du Salon c’est bien parce qu’elle illustre parfaitement la race Abondance: une robe pie rouge-acajou, une tête avec un épais chignon blanc, des cornes claires et des taches rouges en forme de lunettes autour des yeux pour atténuer la réverbération du soleil et ainsi la rendre parfaitement adaptée à l’environnement de montagne », écrivent les organisateurs.

« Je transforme le lait de mes vaches en fromages fermiers, jusqu’à l’affinage et à la mise en vente directe de mes produits. Quoi de plus satisfaisant que de gérer toutes les étapes de la fabrication de mes 200 Reblochons quotidiens. Un métier que j’ai hâte de partager au Salon », souligne l’éleveur, Philippe Missillier.

« Aujourd’hui ce sont quatre générations qui cohabitent dans l’exploitation de 65 hectares où 47 vaches produisent un lait de qualité ensuite transformé de A à Z directement à la ferme en Reblochon, Tomme et Raclette fermiers par l’éleveur, son fils Arnaud et sa belle-fille Pauline », est-il encore précisé.



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *