50.000 doses du traitement de Merck disponibles en France dès décembre



50.000 doses du traitement de Merck disponibles en France dès décembre

Ce nouveau médicament baptisé Lagevrio sera disponible « tôt au mois de décembre » dans les pharmacies, indique la présidente France du laboratoire américain sur LCI.

L’arsenal contre le covid-19 va encore se renforcer. Sur LCI, Clarisse Lhoste, présidente de Merck France a indiqué que le traitement anti-viral par gélule du laboratoire américain sera disponible dans les pharmacies françaises « tôt au mois de décembre ».

Baptisé Lagevrio, ce traitement doit encore passer quelques étapes administratives. « On attend dans les deux mois une autorisation officielle de l’Agence Européenne. Mais la France peut, pour des traitements d’urgence ou critiques, avoir un accès précoce », explique la dirigeante.

50.000 doses seront disponibles dans un premier temps, c’est le volume de la commande faite par le gouvernement à Merck.

Merck, appelé MSD en dehors de l’Amérique du Nord pour le distinguer d’un homonyme allemand, a fait état début octobre de résultats très encourageants pour cet antiviral.

Diminution par deux des risques d’hospitalisation

Selon le laboratoire américain, qui a effectué des essais sur près de 800 patients mais doit encore en rendre public les détails, le traitement diminue par deux les risques d’hospitalisation quand il est donné à des patients qui viennent d’être testés positivement au Covid-19.

Selon Olivier Véran, ce médicament pourrait changer la donne dans la lutte contre l’épidémie: il a comme intérêt majeur d’être pris sous forme orale et pourrait donc être utilisé de manière bien plus facile que les traitements intraveineux comme, par exemple, ceux à base d’anticorps de synthèse.

« Imaginez que nous ayons eu (au début de la crise sanitaire) un traitement antiviral qui réduisait de 50% le nombre de cas graves, imaginez l’impact sanitaire dans notre pays au coeur de la première et de la deuxième vagues, on aurait eu beaucoup moins de décès et beaucoup moins de cas graves », s’est félicité le ministre.

Le coût du traitement sera a priori élevé. Olivier Véran n’a pas précisé le montant de la commande mais à titre d’exemple, les Etats-Unis ont commandé cette année 1,7 million de doses pour 1,2 milliard de dollars, soit environ 700 dollars pour chacune.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *