Les profits stellaires de Big Pharma, la division sociale qui rgne en matre et la prophtie d’une voyante italienne


Les profits stellaires de Big Pharma, la division sociale qui rgne en matre et la prophtie d'une voyante italienne

Des intérêts de plusieurs milliards de dollars

Le PTB, Partit du Travail de Belgique, rapporte une information révélée par le magazine Trend-tendance, c’est-à-dir que Big Pharma fait 1000 dollars de profit par seconde sur le vaccin.

Alors que la nervosité des hommes du système est de plus en plus évidente en raison du manque d’arguments et d’un récit qui n’est plus crédible, les tables se retournent sur les véritables intérêts derrière une urgence sans fin.

Le député belge Marc Botenga, sur sa page facebook, résume le contenu de l’enquête et écrit en effet :

« 1000 dollars par seconde ! Et cela au détriment de la santé mondiale !

#BigPharma utilise les brevets “pour donner priorité aux contrats les plus rentables avec les gouvernements les plus riches, laissant les pays à faible revenu sur le carreau”, révèle la People’s Vaccine Alliance. Pfizer et BioNTech ont livré moins d’un pour cent de leurs stocks totaux de vaccins aux pays à faible revenu. Et Moderna à peine 0,2% !

C’est possible uniquement parce que la Commission européenne et les gouvernements le permettent ! Arrêtons avec ces pratiques. Levons les brevets. Signez ici : www.pasdeprofitsurlapandemie.eu&nbsp ;&raquo ;.

Si ce n’est toujours pas clair, c’est pour cela qu’ils font tout ce qu’ils peuvent pour nous imposer des injections répétées.

Incitation à la haine et rupture des liens entre les personnes

Pour nous imposer des injections répétées, les gouvernements, ainsi que la maistream journalistique, martèlent chaque jour la montée des contagions (et, comme en Italie, la nécessité, peut-être, d’adopter de nouvelles fermetures pour “sauver Noël”). Ce martèlement s’accompagne d’un langage qui sert à séparer et à discriminer, en désignant comme irresponsables et comme cause de ce qu’ils disent être la quatrième vague les quelques non-vaccinés que chaque pays d’Europe a en son sein. Les politiques qui ont échoué ces deux dernières années ont recours à une tactique ancienne et éprouvée qui est la recherche du bouc émissaire : d’abord ceux qui ont été surpris en train de se promener à l’extérieur de la maison pendant le confinement, puis les jeunes, puis le personnel médical réfractaire à l’inoculation et donc à suspendre de la profession, puis les quelques non-vaccinés à qui il a fallu suspendre toute vie sociale parce qu’ils n’ont pas le fameux pass sanitaire.

Après un été de maladies soudaines qui ont coûté la vie à de jeunes gens, on a signalé ces dernières semaines des décès soudains d’enfants vaccinés aux États-Unis.

Ainsi, le massacre continue, alors que le peuple donne des signes croissants et clairs de méfiance et de fatigue.

Lorsque tout cela sera terminé, de nombreux politiciens et journalistes devraient être jugés pour incitation à la haine. Pour avoir entretenu un climat de tristesse et de découragement par la diffusion de fausses nouvelles, de chiffres artificiellement gonflés et d’un langage conçu pour inspirer la peur aux gens et les diviser.

Le grand philosophe Aristote avait raison quand il disait qu’une vie solitaire est dépourvue de charme et n’a aucune valeur. Par un langage violent, un climat de chantage et des politiques sociales très discutables, les dirigeants, soutenus par le journalisme grand public, alimentent les divisions et l’opposition. Le but est précisément de créer des conflits pour mieux nous dominer.

Les puissants visent notre malheur, à être remplis d’objets pour combler un vide plus profond. Ils contrôlent nos corps, ils les éloignent, ils les masquent, ils font des expériences sur nous, peu importe le nombre de morts supplémentaires. Le pouvoir joue à nous diviser pour mieux nous commander. C’est là que réside son caractère diabolique.

Une prophétie sur la façon dont cette crise sera vaincue

En ce qui concerne la crise biopolitique que nous vivons, une nouvelle a circulé sur la plateforme Twitter ces derniers jours, qui, ayant été postée et repostée plusieurs fois, a également attiré mon attention.

Déjà en 2008, le visionnaire italien Natuzza Evolo – pour laquelle la cause de béatification est en cours – avait prédit qu’en 2010 les puissants francs-maçons du monde se réuniraient, qu’ils créeraient avec art une crise et qu’après dix ans, ils penseraient à investir dans le “vert” (les questions écologiques si à la mode aujourd’hui). Evolo a dit que la franc-maçonnerie serait vaincue et que le peuple gagnerait.

Nous rappelons qu’en ces heures l’OMS a lancé un appel pour faire cesser le troisième rappel du Covid 19 et la vaccination des enfants, qualifiant ces pratiques de « scandale ».

Natuzza Evolo {JPEG}





Lire la suite
www.agoravox.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *