Zemmour prsident ou faiseur de prsident ?


 

Macron qui se rêvait opposé à Marine Le Pen pour le second tour, qui avait prévu de mettre en place la barrière républicaine, panneau dans lequel les oppositions tombent à chaque fois, a vu ses plans chamboulés par un OVNI imprévu qui a complètement désamorcé ses prévisions. Zemmour a explosé son stratagème. Un Zemmour auquel il est possible qu’il soit confronté, et là son bilan va peser lourd, car il ne pourra le masquer par le biais d’une supériorité manifeste d’éloquence et de maîtrise de soi lors du débat du deuxième tour.


Zemmour prsident ou faiseur de prsident ?

Alors on assiste à une offensive permanente de LREM et ce ne sont pas les seuls à s’acharner contre ce presque candidat qui va se déclarer rapidement dans les jours à venir.

On passera sous silence la litanie des injures, qui remplacent l’argumentation. C’est à qui prononcera la sentence la plus abjecte, l’insulte la plus pitoyable.
« raciste, virus, peste brune, musulmanophobe, antisémite, fasciste, misogyne, homophobe, pétainiste, Nazi. »

Des militants France Insoumise en plein délire

Olivier Tonneau (LFI) sur le Grand Remplacement :

« Je l’espère de tout mon cœur. Il faut basaner les rues, blasphémer le roman national, chanter Nique la France, faire sauter C News »

Une autre souhaite la réconciliation avec les terroristes , le jour même où on honore les dizaines de victimes de 2015 ( Raquel Garrido)


Zemmour prsident ou faiseur de prsident ?

On veut démolir le messager, car le message de Zemmour est clair et compris des Français. Il faut dire qu’on est très peu habitué à entendre un futur postulant à la magistrature suprême tenir des propos aussi directs sans l’ombre de la moindre démagogie.

 

L’attaque se fera sur trois fronts,

 

Premier Front

Essayer de discréditer à tout prix ce candidat et tous les moyens seront bons, même les plus contestables. On a pour cela l’appui d’une extrême gauche qui réinvente un fascisme fantomatique.

La complicité d’une part des Médias dont on connaît les positions du politiquement correct, du pas d’amalgame et la soumission habituelle au pouvoir en place. Ils prennent un malsain plaisir à amplifier et déformer les propos de l’intéressé

 

Deuxième Front

Essayer de valoriser le RN, le nouvel ami.

C’est hallucinant de cynisme. Nombre de politiques et de journalistes découvrent chez Marine le Pen des vertus qu’ils lui niaient hier, afin qu’elle remonte dans les sondages et que peut-être on la fasse accéder au second tour. Des sondeurs occasionnels sont à la manœuvre. Marine Le Pen confortée par les médias et certains politiques, doit en être toute abasourdie.

On appelle cela le  »baiser de la mort » .

 

Troisième front

Essayer de détourner et de discréditer les sujets posés par Zemmour et sur lesquels toute la droite s’est positionné en regardant l’impact sur une majorité des français qui privilégient les combats contre l’immigration, pour la sécurité et une justice enfin efficace.

Alors on ressort une arme anesthésiante qui a déjà servi,

LA PEUR DU COVID

On nous parle de vagues successives nécessitant des mesures de plus en plus contraignantes, un passe sanitaire jusqu’après les élections, et l’obligation d’une troisième vaccination qui sera sûrement suivie d’autres en cas de soupçon de rébellion.

On va nous rejouer la scène du berger réunissant ses moutons pour les protéger.

Macron croit avoir persuadé les Français que sur le covid il a été exemplaire, ce qui est faux et que les chiffres démontrent. Les autres sujets il essayera de les éviter ou d’en minimiser l’importance. On vient de le voir avec Sarkozy puis Hollande, la fin du mandat coïncide souvent avec le règlement des comptes et Macron n’est pas pressé de sacrifier au rite !

Alors, que nous démontre Zemmour ?

Ce que tout le monde sait et dont le pouvoir actuel tire sa force, la droite largement majoritaire dans les pays perdra si elle ne s’unit pas.

MLP seule perd, un Candidat LR seul perd aussi.

Zemmour au second tour a de grandes chances de gagner car il aura les voix sur son nom, celles du RN plus une partie de celles du LR, l’autre partie allant chez Macron. C’est parfaitement jouable.

 


Zemmour prsident ou faiseur de prsident ?

J’ai rencontré dans les gares des gens qui ne sont plus rien.

 

Zemmour va dévoiler de nombreuses aides de poids, dont fait partie Marion Maréchal et De Villiers qui ont l’oreille de nombreux LR.

Un candidat LR présent au second tour peut être gagnant. Zemmour lui demandera des gages clairs sur les trois volets immigration, sécurité, justice, et si ce candidat est assez pragmatique Zemmour lui apporterait surement ses voix et celles du RN avec l’accord de MLP le but étant d’éviter une réélection de Macron. L’Union des droites Zemmour l’aura réalisée.

Son entreprise aura été facilitée par le fait d’une part que ses nombreuses voix auront été indispensables à l’élection du candidat de la droite dite traditionnelle et d’autre part que le même candidat, en cas de victoire, aura besoin de lui pour constituer une majorité le dispensant d’une cohabitation !

Cela sera impossible avec un Bertrand qui refuse toute discussion avec le RN ou Zemmour, ce qui ferait élire macron dans un fauteuil.

A moins que Bertrand ne retourne sa veste encore une fois en vieil habitué, ayant claqué la porte des LR et étant revenu après avoir juré qu’il ne le ferait jamais.

C’est ce que craint Macron par dessus tout, et c’est en cela que Zemmour aura été peut-être faiseur de rois s’il n’est pas lui même sacré.

Quoi qu’il en soit Zemmour aura permis de porter au grand jour des menaces, des dangers et des préoccupations ressentis par les Français et classés au rang de tabous par nos gouvernants successifs !

 





Lire la suite
www.agoravox.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *