Appel tmoins – AgoraVox le mdia citoyen


JPEG

Certains abandonnent leur corps à la science après leur mort. Depuis un an la mode est de le faire de son vivant. Le statut de cobaye est même érigé en nouvelle normalité : tout citoyen digne de ce nom se doit de participer à l’ETGPT (Essai de Thérapie Génique Pour Tous) qui consiste, pour se protéger d’un virus dont on ne connait toujours pas l’origine, à se faire inoculer tous les 6 mois un cocktail non homologué, dont les études d’innocuité menées par les labos qui les produisent sont bidonnées, dont les contrats de vente à l’Union Européenne sont soigneusement cachés, et dont les effets secondaires sont sous-déclarés, sous-médiatisés, quand ils ne sont pas carrément ignorés.

Or, comme la science a élevé l’étude-randomisée-en-double-aveugle-revue-par-des-pairs au rang de graal de la démarche scientifique, elle va rapidement se trouver confrontée à un dilemme : comment continuer à faire de la Vraie Science lorsque tout le monde sera vacciné, donc sans population témoin pour comparer les résultats avec le placebo ?

On vient en effet de franchir un cap dangereux pour la Science : il y a désormais plus de vaccinés que de non-vaccinés hospitalisés pour le covid en France. Et au rythme où va le piquouse-business, on n’aura bientôt plus que des vaccinés en réanimation  !

C’est donc dans un souci désintéressé et profondément altruiste (contrairement à ce que le Ministère de la Vérité a pu dire des personnes qui hésitent à se faire vacciner) que, face à cette pénurie de candidats-placebos, je propose de créer un cheptel de volontaires permettant d’assurer le rôle de population témoin, absolument nécessaire à la réalisation d’essais comparatifs sur les bienfaits-dont-personne-ne-peut-douter des vaccins ARNm contre le covid.

Afin de montrer l’exemple et d’encourager les derniers hésitants à franchir le pas, j’annonce renoncer officiellement à tous les bénéfices avérés et à venir de la campagne de vaccination-que-le-monde-entier-attend-comme-le-messie pour échapper à la mort certaine qui touche malheureusement 0,06% de la population mondiale (si l’on prend tous les décès AVEC le covid), ou plus sûrement 0,004% si l’on ne retient que les 6% qui ne sont morts QUE du covid (donc sans autre comorbidité).

Ainsi donc, je me sacrifie en m’engageant à ne pas recevoir d’injection de vaccin ARNm, afin que nos valeureux scientifiques puissent comparer l’extraordinaire efficacité de leur traitement génique à l’absence de son utilisation, et continuer à prouver ainsi aux vaccino-sceptiques l’inanité de leur frilosité. Et afin que la cohorte témoin soit suffisamment étoffée et représentative, je suggère de conserver une population de non-vaccinés d’au moins 25% de la population qui ne pourra désormais compter que sur son immunité naturelle.

Je reconnais avoir cherché et trouvé une information complète sur le sujet pour pouvoir prendre cette décision de façon libre et éclairée (je précise n’avoir aucun conflit d’intérêt avec les fabricants de vaccins ou de placebos).

Pour que vive la Science,
Olivier AMOS
Article revu par un pair sévère : Yves (Herr Mektin)





Lire la suite
www.agoravox.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *