Un vent de rvolte alors que le variant Omicron suscite des inquitudes…


JPEG

Ce samedi 27 novembre, une manifestation était organisée à Nîmes contre le pass sanitaire. Elle a rassemblé une centaine de personnes.

Par hasard, alors que je me promenais dans le centre-ville, j’ai aperçu ce groupe de personnes réunies près de la Mason Carrée. Par curiosité, je m’approchai du groupe et j’écoutais ce que disait un des leaders de la manif.

En avant-poste, des manifestants revêtus d’une combinaison blanche, le visage couvert d’un masque blanc, portaient des pancartes avec ce message : Bientôt les 5 – 11 ans Non au massacre des enfants.

Le leader de la manif expliquait alors l’incohérence du port du masque pour les enfants : « ils ne savent pas utiliser correctement un masque… le tenir par les attaches, sans le toucher, le mettre en place, pincer le nez pour l’ajuster. »

En ce sens, il n’a pas tort… d’ailleurs les adultes eux-mêmes portent mal le masque : beaucoup le réutilisent après l’avoir mis dans leur poche.

Un certain nombre d’adultes portent aussi le masque sous le nez, même en intérieur.

C’est ce que j’ai constaté dans une boutique de vêtements : dans la file d’attente, à la caisse, sur 15 personnes, 6 le portaient ainsi négligemment sous le nez. 

Il est sûr que dans ces conditions le port du masque n’est pas très efficace.

 

Puis, les manifestants se mirent ensuite à scander ce slogan : « Le pass sanitaire, on n’en veut pas ! »

 

Pourtant, quelle est la solution face à la recrudescence de l’épidémie ?

On voit bien aussi que de nouveaux variants apparaissent dans les pays du sud car beaucoup de gens ne sont pas vaccinés, selon les experts.

Alors que l’Europe se ferme peu à peu à l’Afrique australe, où un nouveau variant inquiétant – le Omicron – a été détecté, 600 passagers, qui voyageaient à bord de deux vols différents en provenance d’Afrique du Sud, ont atterri vendredi 26 novembre à l’aéroport d’Amsterdam. Ils ont tous passé un test de dépistage et 61 d’entre eux ont été testés positifs au Covid-19, sans que l’on sache dans un premier temps s’ils avaient été contaminés par le variant.

Les passagers testés positifs ont été placés en quarantaine dans un hôtel proche de l’aéroport.

Hormis l’Afrique du Sud, Omicron a été détecté au Malawi, en Israël sur une personne venue du Malawi, au Botswana, à Hongkong, au Royaume-Uni, en Belgique, en Allemagne. De plus en plus de pays suspendent les voyages depuis et vers l’Afrique australe pour freiner Omicron.

Le Japon, le Maroc, Israël ont fermé leurs frontières à tous les visiteurs étrangers.

 

Mais comment peut-on espérer juguler une pandémie alors que dans de nombreux pays, les campagnes de vaccination sont insuffisantes ?

Le variant omicron lui-même pourra-t-il être enrayé par les vaccins ?

Encore une fois, face à une pandémie mondiale, les stratégies adoptées ne sont pas les bonnes : certains pays pauvres sont privés de vaccins et on peut redouter encore l’apparition de nouveaux variants dans ces pays.

 

Quand on y songe, face à une pandémie, aucune stratégie mondiale n’a été mise en oeuvre…

C’est le règne du chacun pour soi.

Comment peut-on, dès lors, espérer juguler une épidémie mondiale, une pandémie ?

JPEG

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2021/11/un-vent-de-revolte-alors-que-le-variant-omicron-suscite-des-inquietudes.html

 





Lire la suite
www.agoravox.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *