Pas de pass sanitaire en entreprise dans le projet de loi du gouvernement: les DRH « satisfaits »



Pas de pass sanitaire en entreprise dans le projet de loi du gouvernement: les DRH "satisfaits"

Invitée sur BFM Business ce mardi soir, la présidente de l’Association nationale des DRH, Audrey Richard, a appelé à renforcer la campagne de sensibilisation aux gestes barrières, le télétravail ainsi qu’à accélérer la vaccination plutôt que de mettre en place un pass sanitaire en entreprise.

Faute de consensus, le gouvernement n’intégrera pas dans son projet de loi sur le pass vaccinal le pass sanitaire en entreprise. Une décision accueillie favorablement par les représentants des DRH (ANDRH): « On est plutôt satisfait de ce qui vient d’être annoncé parce que c’est exactement ce qu’on recommandait », a déclaré sur BFM Business Audrey Richard, présidente de l’Association nationale des DRH (ANDRH).

« En tant que DRH, on souhaitait plutôt procéder par étape, de façon progressive », a-t-elle ajouté, évoquant « trois moyens » qui peuvent encore être « développés » avant d’en venir au pass sanitaire. Le premier serait de renforcer avec « de la communication interne » la campagne « de sensibilisation aux gestes barrières, de rappeler l’importance du port du masque, des aérations, du gel, etc. « , a indiqué Audrey Richard.

Renforcement du télétravail

Elle a ensuite suggéré « d’intensifier le télétravail partout où c’est possible ». « On insiste réellement sur le fait que le télétravail doit être mis en place dans les endroits où ce n’est pas encore le cas », a-t-elle souligné. Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a d’ailleurs précisé qu’il y avait un « consensus » avec les partenaires sociaux sur « la nécessité de renforcer le télétravail« .

Enfin, Audrey Richard a appellé à accélérer la vaccination en l’organisant « au sein mêmes de nos entreprises quand c’est possible » ou en donnant « du temps » aux salariés pour qu’ils aillent se faire vacciner. « On préfère réellement ces trois étapes plutôt qu’un pass sanitaire en entreprise qui aurait créé beaucoup de complications », a conclu la présidente de l’ANDRH.

Cette décision du gouvernement de ne pas intégrer le pass sanitaire en entreprise dans son projet de loi n’enterre pas totalement son instauration puisqu’il pourra toujours être proposé par voie d’amendement à l’Assemblée nationale.



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *