fbpx

la production augmente mais ne suit toujours pas la demande



la production augmente mais ne suit toujours pas la demande

Selon une étude, « la situation ne s’améliore pas » et les tensions sur la chaîne d’approvisionnement devrait perdurer l’année prochaine.

On le sait, la demande massive pour les semi-conducteurs, liée à la fois à la transition numérique et aux nouvelles habitudes prises pendant la pandémie, combinée avec les retards de production à cause du Covid, a conduit à une pénurie mondiale de ces composants.

Si les grands fondeurs ont annoncé de lourds investissements pour augmenter leurs capacités, notamment avec des ouvertures d’usines, les résultats de ces initiatives prendront du temps. Des initiatives qui sont par ailleurs freinées par le conflit en Ukraine et la paralysie des ports chinois. Traduction: la pénurie va perdurer.

Selon une étude de Supplyframe « l’incertitude géopolitique et les vastes répercussions du conflit armé en Ukraine, ainsi que l’inflation mondiale et les épidémies récurrentes de Covid-19 aggravent la situation et mettent à rude épreuve les chaînes d’approvisionnement de l’industrie ».

Défis

Et d’expliquer: « entre le quatrième trimestre 2021 et le premier trimestre 2022, la plupart des composants ont connu une augmentation modeste de leurs chiffres en matière de conception et de production. En revanche, la demande a continué à augmenter pour la grande majorité des composants, les microprocesseurs et microcontrôleurs enregistrant la plus forte hausse (+11%), suivis des relais (+10%) ».

Conclusion, « la situation ne s’améliore pas ». « Les défis pour la chaîne d’approvisionnement se poursuivront jusqu’en 2023. La chaîne d’approvisionnement sur le marché de l’électronique peut s’attendre à des difficultés croissantes l’année prochaine. Jusqu’au premier trimestre de 2023, plus de 70% des délais d’approvisionnement devraient augmenter », peut-on lire.

Si quelqu’un espérait encore que nous serions sortis du bois en 2022, malheureusement nous n’y sommes pas encore. Les conditions géopolitiques actuelles, ainsi que l’inflation et les épidémies de Covid-19, rendent la situation encore plus tendue. La chaîne d’approvisionnement dans le secteur de l’électronique est appelée à connaître des mois difficiles, plusieurs indicateurs passant ou se maintenant au rouge » commente Loïc Biarez, VP Product Marketing France chez Supplyframe.

Un constat partagé sur BFM Business par Patrick Koller, directeur général de Forvia (anciennement Faurecia), un équipementier automobile.

« Je pense que la crise des semi-conducteurs ne va pas s’arranger sur le 2e semestre (2022), probablement même pas avant le 2e semestre de l’année prochaine: la guerre en Ukraine, nous n’avons aucune visibilité, et Omicron en Chine est compliqué », s’inquiète-t-il.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.