fbpx

face à l’incertitude, les Français continuent d’épargner



face à l’incertitude, les Français continuent d’épargner

Selon le baromètre Ifop pour Altaprofits 2022 sur l’Epargne en France, 84% des Français possèdent au moins un produit d’épargne. Parmi eux, 72% placent de l’argent au moins une fois tous les six mois.

Après avoir atteint des sommets à plus de 20% au début de la crise sanitaire, le taux d’épargne des Français reste encore aujourd’hui (17,5% fin 2021) au-dessus de ses niveaux d’avant-crise. En cause, le retour de l’inflation et la guerre en Ukraine qui ont succédé au Covid-19. Autant d’événements qui incitent les ménages à assurer leur avenir en mettant de l’argent de côté.

Selon le baromètre Ifop pour Altaprofits 2022 sur l’Epargne en France*, 84% des Français possèdent aujourd’hui au moins un produit d’épargne et 56% en ont même plusieurs. La quasi-totalité d’entre eux (93%) disent continuer à les abonder. Dans le détail, ils sont 72% à placer de l’argent au moins une fois tous les six mois et 42% chaque mois.

Les habitants de Bourgogne-Franche-Comté sont les plus nombreux à posséder d’un (92%) voire plusieurs (64%) produit(s) d’épargne. A l’inverse, ceux de la région Grand Est sont les moins nombreux (80%) à en avoir au moins un mais ce sont eux qui abonde les abondent le plus (97%).

Epargne de précaution

Près de la moitié des épargnants (46%) disent mettre de l’argent de côté par précaution, dont 31% pour faire face aux imprévus du quotidien (panne de voiture, remplacement d’un appareil…) ou tout simplement en raison du climat d’incertitude actuel et 15% pour anticiper une éventuelle situation exceptionnelle (perte d’emploi, arrivée d’un enfant, soutien d’un proche…).

Dans cette période où l’avenir est peu lisible, plus de sept français sur 10 (71%) continuent de se tourner vers des produits sans risque avec un faible rendement. Seuls 16% plébiscitent les produits un peu risqués, avec un rendement un peu plus important et 5% les produits risqués avec un rendement plus élevé.

« En parallèle, sans bousculer cette hiérarchie observée lors des deux baromètres précédents, des produits plus responsables pour l’environnement et la société, quel que soit leur rendement, sont mentionnés en priorité par 8 % des épargnants », précise Altaprofits.

Les livrets réglementés ont toujours la cote

Sans surprise, les livrets réglementés (Livret A, LDD, PEL…) sont toujours privilégiés par 78% des Français, devant les contrats d’assurance vie ou de capitalisation (32%), le Plan Epargne Actions (9%) et le Plan Epargne Retraite (PER). Ce penchant pour les livrets réglementés s’observe surtout parmi les habitants des Pays de la Loire et de Bretagne (88 et 87%) Mais c’est aussi dans les Pays de la Loire ainsi qu’en Ile-de-France que les contrats d’assurance vie ou de capitalisation sont les plus cités (37% dans chacune des régions). Le PER quant à lui est davantage plébiscité dans le Grand Est et le Centre-Val de Loire (13% dans chaque région).

De son côté, l’immobilier demeure la « valeur refuge » par excellence face à l’inflation pour 45% des Français. Notamment en Centre-Val de Loire (52%). La pierre devance l’assurance vie (26%), surtout citée dans les Hauts-de-France (34%). Viennent ensuite l’or (19%), davantage plébiscitée en Ile-de-France et Bourgogne-Franche-Comté (13%) et la bourse (9%, 13% dans les Pays de la Loire).

*Enquête réalisée du 19 au 27 avril 2022, auprès d’un échantillon de 2405 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, et constitué selon la méthode des quotas.



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.