fbpx

Le chèque alimentaire n’arrivera pas avant 2023 (au mieux)



Le chèque alimentaire n'arrivera pas avant 2023 (au mieux)

Sur France Info, le ministre délégué aux Comptes publics Gabriel Attal est revenu ce vendredi sur cette promesse d’Emmanuel Macron qui peine à émerger pour des raisons techniques.

Le chèque alimentaire semble bien parti pour finir aux oubliettes. Evoqué depuis plusieurs mois, cette aide aux plus modestes devait permettre aux bénéficiaires d’acheter des produits bio et locaux.

Visiblement plus facile à dire qu’à faire. « C’est assez compliqué techniquement que de pouvoir avoir une aide qui vient cibler certains produits à certains endroits », a encore indiqué le ministre délégué aux Comptes publics Gabriel Attal, ce vendredi sur France Info. « Et c’est tout le travail qui est en train d’être mené entre Bercy et le ministère de l’Agriculture pour trouver la meilleure solution. »

D’ores et déjà, l’ancien porte-parole du gouvernement cible le long terme pour voir émerger le chèque alimentaire.

« On espère pouvoir présenter cette mesure en 2023 » indique-t-il.

« Le fait est qu’elle n’est pas aboutie aujourd’hui et Bruno Le Maire l’a dit, on n’a pas encore trouvé cette solution technique qui permette de garantir que cette aide bénéficie à nos producteurs locaux et bios » rappelle-t-il.

Chèque inflation

Mercredi, le ministre de l’Economie avait reconnu sur BFMTV ses difficultés à mettre en place ce chèque alimentaire. « Le dispositif qui permet d’aller dans votre magasin prendre des produits bio ou des produits sourcés français qui vont bénéficier aux producteurs français: je ne sais pas faire », avait-il expliqué. « J’ai l’honnêteté de le reconnaître: personne aujourd’hui ne nous a proposé un dispositif qui soit immédiatement opérationnel face à un pic inflationniste qui est maintenant. »

C’est pour cette raison que le gouvernement avance plus rapidement sur son chèque inflation, moins difficile à mettre en place. « Il y aura un volet d’urgence à la rentrée avec une aide versée directement sur le compte en banque, en une fois, tenant compte naturellement du nombre d’enfants dans la famille », a annoncé la Première ministre Elisabeth Borne sur France Bleu en début de semaine.

Thomas Leroy Journaliste BFM Business



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.