fbpx

Valneva dénonce la faiblesse des commandes européennes



Valneva dénonce la faiblesse des commandes européennes

La biotech franco-autrichienne estime que le contrat avec la Commission européenne ne tiendrait pas si le volume de commandes n’était revu à la hausse.

« C’est dans les prochains jours que cela se joue ». Sur BFM Business, le PDG de la biotech franco-autrichienne Valneva a tiré la sonnette d’alarme. Selon lui, les volumes de commandes de son vaccin anti-covid par la Commission européenne sont trop faibles pour assurer la pérennité du contrat, déjà très fragilisé.

« Nous avons eu des retours non-officiels d’indications de volumes » explique Franck Grimaud. « Si ces volumes étaient confirmés, cela ne nous permettrait pas de continuer ce programme puisque les volumes ne seraient pas suffisants pour la durabilité de ce programme. »

« La conséquence de cela, c’est qu’il n’y aurait pas de vaccins inactivés disponibles en Europe » prévient-il.

Valneva avait signé un accord l’an dernier avec la Commission européenne pour la fourniture allant jusqu’à 60 millions de doses de son vaccin. Mais les retards d’approbation par l’agence européenne du médicament du vaccin avait entraîné « un avis d’intention de résiliation de l’accord de fourniture » de la part de Bruxelles.

« On leur a proposé un plan de remédiation que l’on a soumis » assure aujourd’hui Franck Grimaud. « Il est vraiment important que les volumes puissent être plus importants ».

Et de prévenir: « C’est dans les prochains jours que cela se joue. »

>> Plus d’informations à venir sur BFM Business dans quelques instants. Retrouvez également le direct de BFM Business en vidéo et suivez-nous sur Twitter.





Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.