fbpx

Pourquoi la SNCF a supprimé le Pass Jeunes TER



Pourquoi la SNCF a supprimé le Pass Jeunes TER

Cette carte lancée en 2020 permettait aux 12-25 ans de voyager « en illimité sur l’ensemble du réseau TER », en juillet et août, pour 29 euros par mois.

Doubler le nombre de passagers dans ses trains est un objectif prioritaire de la SNCF. Pour y parvenir, l’opérateur a notamment mis en place une nouvelle politique tarifaire et a multiplié les leviers promotionnels.

En 2020, elle lançait avec Régions de France, le Pass Jeunes TER permettant aux 12-25 ans de voyager « en illimité sur l’ensemble du réseau TER », en juillet et août, pour 29 euros par mois. L’idée: doper l’usage des trains régionaux après le premier confinement. Et le succès a été au rendez-vous avec 70.000 pass vendus en 2020 et 84.000 l’année suivante.

Mais ce dispositif ne sera pas reconduit cette année. En cause, le coût de ce pass estimé à plusieurs dizaines de millions d’euros. Une décision prise par les régions qui ont, rappelons-le, la main sur la politique tarifaire des trains express régionaux (ainsi que sur les abonnements). Principale explication: l’absence d’aide de l’Etat.

L’Etat aux abonnés absents

Interrogé par Libération, Régions de France se justifie: « les régions n’ont pas souhaité renouveler l’opération. Comparativement aux autres pays européens où l’Etat accompagne les autorités organisatrices pour contribuer au financement de tarifs d’appel, il est nécessaire de souligner que les régions n’ont bénéficié d’aucune aide de l’Etat depuis la crise du Covid pour rééquilibrer les comptes de leurs transports publics régionaux ».

L’annonce tombe au moment où de nombreux pays européens (Allemagne, Autriche, Luxembourg notamment) lancent des forfaits mensuels ou annuels à prix très bas pour inciter les gens à prendre le train dans un contexte de réduction des émissions de CO2.

Mauvais signal

On ne peut donc pas dire que le signal envoyé soit le bon. D’ailleurs, sur les réseaux sociaux, les messages dénonçant cette décision se multiplient via le hashtag #RendezLePassTER et une pétition en ligne a même été lancée. Elle dénonce un « choix juste inadmissible (…) Cela encourage les jeunes à prendre la voiture et prive certains jeunes des vacances et des voyages » et a déjà recueilli près de 13.000 signatures…

Pour autant, si cette offre disparaît, d’autres permettent aux jeunes qui veulent prendre le train d’obtenir des tarifs réduits. Des offres spécifiques existent dans certaines régions: avantages tarifaires ponctuels, cartes à l’année (Zou en PACA par exemple) et même parfois de la gratuité comme en Occitanie et en Bretagne.

Et du côté de la SNCF, la carte Avantage Jeune, au prix de 49 euros par an, permet quant à elle de bénéficier de 30% de réduction sur des trajets avec TGV INOUI, INTERCITÉS et TER, en France pour les 12-27 ans.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.