fbpx

Le grand virage de l’humanit : De la droute du transhumanisme l’veil de la conscience collective



Le grand virage de l'humanit : De la droute du transhumanisme l'veil de la conscience collective
« Tout ce qui ne remonte pas en conscience revient sous forme de destin. » Carl Gustav Jung

Après Noosphère et les pensées de Teilhard de Chardin et de Vernadski, voici un nouvel ouvrage faisant particulièrement écho au concept de noosphère et à l’émergence d’une conscience collective.
L’auteur, Philippe Guillemant, est physicien, chercheur au CNRS, et a longtemps travaillé dans le domaine de l’Intelligence Artificielle. Il a par ailleurs reçu plusieurs distinctions pour ses travaux.
On retrouve ainsi un esprit acéré et familier de la méthode scientifique, mais qui ne se prive pas pour autant de son âme et de son intuition pour mener ses recherches et développer ses travaux.

Pour résumer les prémices de l’ouvrage en quelques mots, la crise du Coronavirus ( »le coronavirus » est l’anagramme exacte de ‘’ouvrira enclos’’) apparaît pour l’auteur comme le témoignage d’un changement dans le futur.
Alors que nous cheminions vers un futur transhumaniste (le ‘’foutur’’ comme il le dénomme), conséquence logique de notre paradigme matérialiste (science sans conscience), nous serions en train de nous reconnecter à notre conscience, individuellement et collectivement, permettant ainsi la réorientation de notre destinée collective vers un ‘’futé lumineux’’.

Ce qui permet cela est le dépassement du paradigme scientiste et le rétablissement de la conscience en tant que phénomène premier de nos expériences matérielles… Comme le disait Teilhard de Chardin, « Nous ne sommes pas des êtres humains vivant une expérience spirituelle mais des êtres spirituels vivant une expérience humaine. » Bien que ne figurant pas dans l’ouvrage, cette citation fait écho au cœur du propos de Guillemant dans cet ouvrage, et aux nombreux exemples et expériences de pensées qui accompagnent la démonstration.

Bien qu’audacieuse, son approche est convaincante et a le mérite de parler autant aux poètes qu’aux physiciens et autres mathématiciens, à condition qu’ils pensent bien en associant leur intuition et leur esprit analytique. Voici, comme toujours quelques citations significatives glanées lors de ma lecture :

Le grand virage de l'humanit : De la droute du transhumanisme l'veil de la conscience collective

(…) une définition de l’âme dont l’existence possible est devenue rationnelle : « un système immatériel de coordination quantique et atemporelle du vivant, capable de rejeter son excédent d’entropie et de survivre à la mort physique. »

 

  • Prendre conscience d’un danger devrait nous conduire à éveiller les consciences de ces décideurs plutôt qu’à projeter sur eux des intentions qu’ils n’ont pas réellement, ou dont ils ne sont pas vraiment conscients, enfermés qu’ils sont dans leurs propres conditionnements.

 

  • Il existe un Tunnel obscur dans la Lumière infinie.
    On l’appelle ‘Temps’.
    Lorsqu’un Humain entre dans le Tunnel,
    On appelle cela ‘Naître’.
    Lorsqu’un Humain marche au long de ce Tunnel,
    On appelle cela ‘Vivre’.
    Lorsqu’un Humain sort de ce Tunnel,
    On appelle cela ‘Mourir’.
    Considérer que vivre se réduit à évoluer au long de ce Tunnel obscur,
    Cela s’appelle ‘Illusion’.
    Percer des trous dans ce Tunnel obscur,
    Cela s’appelle ‘Science’.
    Savoir que la Lumière est autour du Tunnel,
    Cela s’appelle ‘Foi’.
    Voir la Lumière dans le Tunnel obscur,
    Cela s’appelle ‘Amour’.
    Voir la Lumière à travers le Tunnel obscur,


    Cela s’appelle ‘Sagesse’.
    Eclairer le Tunnel obscur de sa propre Lumière,
    Cela s’appelle ‘Sainteté’.
    Confondre la Lumière et le Tunnel obscur,
    Cela est au-delà des mots.
    (Source attribuée à Lao Tseu)

(…)
Suite par Philippe Guillemant :
Lorsqu’une fêlure du tunnel laisse passer une lumière qui vous éclaire,
On appelle cela ‘Intuition’.
Lorsqu’on se laisse guider par tout lumière parvenant à percer le tunnel,
On appelle cela ‘Créativité’.
Lorsqu’un tremblement du tunnel fait tomber devant soi un cadeau,
On appelle cela ‘Sérendipité’.
Lorsqu’un tremblement du tunnel adapte le décor à votre état d’esprit,
On appelle cela ‘Synchronicité’.
Lorsqu’un accident projette votre conscience à l’extérieur du tunnel,
On appelle cela ‘EMI’. (Expérience de Mort Imminente)
Lorsqu’un objet entre dans le tunnel depuis l’extérieur,
On appelle cela ‘Ovni’.
Lorsque la vision s’étend jusqu’à l’extérieur du tunnel,
On appelle cela ‘PES’. (Perception extrasensorielle)
Lorsqu’on pense que la partie non parcourue du tunnel n’existe pas,
On appelle cela ‘Causalité.
Lorsqu’on pense que la partie parcourue du tunnel était immuable,
On appelle cela ‘Déterminisme’.
Lorsqu’on pense que rien n’existe à l’extérieur du tunnel,
On appelle cela ‘Matérialisme’.
Lorsqu’on pense qu’un joueur de dés fait bouger le tunnel,
On appelle cela ‘Hasard’.
Lorsqu’on ressent que le tunnel est en train de bouger,
On appelle cela ‘Emerveillement’.
Lorsqu’on voit réellement le tunnel bouger,
J’appelle cela ‘Col de l’Ange’.

  • CG Jung : « Tout ce qui ne remonte pas en conscience revient sous forme de destin. »

 

  • J’en profite pour rappeler à certains théoriciens du complot vraiment suspicieux qu’ils ne se rendent pas compte qu’ils se créent, pour eux-mêmes, un avenir sombre.

 

  • Le scientisme n’est pas scientifique. Il empêche, au contraire, la science d’évoluer, en rejetant toutes les anomalies qui lui permettraient de faire éclore une nouvelle vision du monde, bien plus réelle et réjouissante que la fausse vision actuelle qui nous maintient dans le règne esclavagiste du mental. (…) Ils se croient sceptiques alors qu’ils sont peut-être les plus grands croyants, incapables de sortir de la boîte d’un mental formaté par un enseignement matérialiste révolu.

 

  • Le mental gère l’information de façon spatiale en faisant des liens séquentiels entre les informations réparties dans son espace mental. Son défaut est qu’il a besoin d’un cadre arbitraire pour sélectionner les bonnes informations à prendre en compte et pour raisonner sur elles. Or, ce cadre a tendance à éliminer tout ce qui n’est pas cohérent avec lui.
    L’émotionnel gère l’information de façon vibratoire en ressentant directement l’ensemble des informations en une seule sensation ou intuition. Son défaut est qu’il ne sait pas expliquer cette intuition et qu’elle reste relative, car les informations qu’il prend en compte ne sont pas nécessairement cohérentes.
    Les deux types d’intelligence peuvent ainsi se tromper, et se trompent même systématiquement dès qu’elles sont utilisées de manière exclusive l’une de l’autre.
Le grand virage de l'humanit : De la droute du transhumanisme l'veil de la conscience collective
  • « Les dix commandements du matérialisme » :
  1. La nature est sans but et sans la moindre finalité.
  2. L’univers est n » d’un Big Bang.
  3. Tout ce qui arrive est le résultat de la causalité.
  4. La conscience est un produit du cerveau.
  5. La réalité est indépendante de nos états de conscience.
  6. Le passé ne peut plus être modifié (irréversibilité).
  7. L’évolution de la vie est due à la sélection naturelle du plus fort.
  8. Nous sommes des machines que la technologie peut améliorer.
  9. La mémoire, les intuitions et les visions viennent de notre cerveau.
  10. Tous les phénomènes inexplicables sont des illusions ou des hasards.
  • Les quatre piliers de la pseudo-science matérialiste :
    (A) Matérialisme : exclusion de l’information présente dans le vide.
    (B) Hasard (fondamental ou quantique) : exclusion de l’information hors espace-temps.
    (C) Déterminisme (temporel) : exclusion de l’information déjà présente dans le futur.
    (D) Causalité stricte (irréversibilité) : exclusion de l’information perdue dans les interactions.

 

  • Comprendre la nature de l’humain avant de tenter toute expérience visant à le modifier ou à l’augmenter (ce qui est l’objectif du transhumanisme) me semble absolument essentiel et vital.

 

  • L’idée que la conscience n’est pas le résultat de processus computationnels, autrement dit de calculs ayant lieu dans le cerveau, et qu’elle est même, au contraire, d’une nature plus fondamentale que la matière, fait son chemin en physique depuis les débats de la mécanique quantique, il y a plus d’un siècle. (…)
    La conscience intervient de manière fondamentale dans la manifestation de notre réalité à partir d’un vaste océan des possibles appelé « multivers », en rendant cette manifestation unique ou, si l’on préfère, conviviale, pour l’ensemble des consciences participantes.

 

  • « L’espace de la matière est mort. Vive l’espace… de la conscience ! »

 

  • L’expérience de Libet met en évidence un retard entre la conscience d’un choix et la trace inconsciente qui le précède dans le cerveau, donnant l’impression que le libre arbitre est une illusion. En réalité, le cerveau étant le responsable du passage d’une réalité future multiple à une réalité passée unique, il est nécessairement en retard sur le choix de réalité fait avant lui, c’est-à-dire dans le futur, par la conscience dans son épaisseur de temps.

 

  • On pourrait aussi dire que la mécanique n’attend pas le passage du temps pour produire toutes ses conséquences dans le futur. Or, ce dernier, ne pouvant changer au gré d’un mental instable, c’est finalement le futur qui impose sa voie au mental, ce qui explique la puissance de l’enfermement dans des croyances.

 

  • Cette folie transhumaine de vouloir connecter l’homme à son environnement par des moyens technologiques traduit symboliquement la perte de connexion de l’homme avec la nature, cela est clair, mais bien plus encore la perte de connexion avec son âme.

 

  • Cette révolution nous a fait basculer du mécanicisme à l’idée que c’est la conscience inhérente à toute vie qui oriente l’évolution de chacun vers son Aïon, ou rêve ; et non pas une instance irrationnelle que l’ignorance nous conduit à qualifier comme « Dieu » – qu’il s’agisse de celui du scientisme (le hasard) ou du grand barbu de la religion.

 

  • Un tel projet ne peut qu’être l’œuvre d’un système qui a peur du réveil du peuple et qui projette sa peur sur lui, via la diabolisation du populisme et du complotisme, qui ne sont, au fond, rien d’autre qu’une peur respectivement de l’humain et de son intelligence.

 

  • Une nouvelle conscience est ainsi en train de naître, qui a commencé depuis longtemps à germer et est en train de pousser en pleine période obscurantiste.

 

  • Bergson : « La connaissance intérieure et les expériences extérieures leur montrent un côté de la réalité que les autres ignorent, et c’est ainsi que commence leur voyage vers l’éveil. Chaque étape du voyage est faite en suivant le cœur au lieu de suivre la foule et en choisissant la connaissance et non pas les voiles de l’ignorance. »

 

  • « On ne crée pas son meilleur futur avec son mental, mais avec son cœur. »
Le grand virage de l'humanit : De la droute du transhumanisme l'veil de la conscience collective

 

Source : https://unmultiple.wordpress.com/2022/06/21/le-grand-virage-de-lhumanite-de-la-deroute-du-transhumanisme-a-leveil-de-la-conscience-collective/





Lire la suite
www.agoravox.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.