fbpx

la SNCF aurait-elle pu mettre plus de TGV en circulation?



la SNCF aurait-elle pu mettre plus de TGV en circulation?

Certaines rames qui venaient de lui être livrées ont dû être renvoyer à Alstom pour problèmes techniques tandis que d’autres auraient été envoyées pour renforcer l’offre en Espagne.

Inflation, chaos dans les aéroports, covid toujours présent…, les Français vont clairement privilégier la France et le train pour les vacances d’été. D’ailleurs, la SNCF observe un niveau de réservations record avec déjà 8 millions de billets vendus pour juillet et août.

Problème, ce succès provoque aujourd’hui des difficultés pour trouver des billets. En clair, les trains sont pleins. La SNCF dit avoir anticipé cette situation en mettant sur le marché 500.000 places supplémentaires notamment grâce à la réorganisation des circulations et l’utilisation de double-rames pour la même destination.

Aujourd’hui, le transporteur souligne que son « offre est au maximum ». « Tous les trains disponibles seront sortis, il n’y a pas de trains en réserve. » assurait il y a quelques jours à BFM Business, un porte-parole de la SNCF.

Vraiment? Selon la lettre d’informations spécialisée Mobilettre, la SNCF comptait sur 8 rames supplémentaires (un TGV peut contenir jusqu’à 509 places), toutes neuves, pour cet été. Or, elle aurait été contrainte de les retourner à son fournisseur Alstom pour des problèmes de mauvaise qualité de soudures.

Des rames TGV en Espagne

Irritée, la SNCF aurait même exigé de lourdes indemnités à son partenaire historique industriel. Contacté par BFM Business, Alstom confirme ce problème technique.

« Nos équipes se sont mobilisées aux côtés de notre client (SNCF) afin de pouvoir identifier les causes de ce problème et établir au plus vite un plan d’action permettant d’y remédier. Ce plan est désormais effectif depuis plusieurs mois et nous pouvons confirmer que les livraisons de rames TGV ont repris et sont en cours de réception côté SNCF », nous explique un porte-parole d’Alstom.

Par ailleurs, la SNCF aurait décidé de renforcer sa liaison Madrid-Barcelone en Espagne en y transférant quelques TGV qui roulent normalement sur l’axe sud-ouest. Rappelons que l’offre Ouigo lancée dans le pays il y a plus d’un an est un véritable succès. Ouigo Espagne revendique 2 millions de voyageurs et un taux de remplissage moyen supérieur à 97%.

Manque de personnel pour la maintenance

Mais c’est autant de TGV en moins pour les vacanciers français (d’ailleurs, dès le départ, les TGV circulant en Espagne ont été prélevés sur le parc roulant en France). Interrogée, la SNCF n’a pas retourné nos demandes de précisions à ce sujet.

Enfin, selon nos informations et celles du Parisien, certains Technicentres de la SNCF font face à des pénuries de personnels (80 personnes pour celui de Saint-Denis). Ce qui a de lourdes conséquences sur la maintenance des trains. Certains ne peuvent ainsi pas circuler ce qui oblige la SNCF à supprimer des liaisons.

« Nous sommes à l’os. Dans les technicentres, nous manquons de cheminots. Nous n’arrivons pas à embaucher. Nous sommes à flux tendus. Résultats, à la moindre difficulté, ça coince » confie à nos confrères un cadre de l’opérateur. Ce manque de personnels techniques est réfutée par la direction.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.