fbpx

L'homme, ce prédateur qui dévore ses “cousins éloignés” !



Ecoutez

Un petit rappel utile pour les humains de passage sur cette planète qui exterminent lamentablement et exploitent dans de gigantesques fermes industrielels, les autres espèces vivantes !

L'homme, ce prédateur qui dévore ses “cousins éloignés” !

Parmi les espèces vivantes, nous sommes tous des “cousins éloignés” !

Il y a 60 millions d’années un astéroïde détruisait la vie sur Terre et les dinosaures disparurent…

Bon ce n’était probablement que la 7e extinction des espèces vivantes depuis que la terre est s’est formée ! Et encore on ne sait pas tout…

Et il n’y a qu’un tout petit million d’années qu’à nouveau une molécule s’assembla à une autre et permis à un nouveau type de vivant de naître.

Et la vie sur Terre ne sera déjà plus dans 3,5 (ou 4 !) milliards d’années quand le Soleil grossira et englobera tout le système solaire avant de disparaître après avoir fini sa combustion…

De plus de ce nouveau type de vivants, il n’y a pas de sens à parler d’une espèce « plus évoluée » ou « moins évoluée » étant donné que tous les êtres vivants qui peuplent aujourd’hui la planète sont le résultat des mêmes processus évolutifs qui les ont poussés à se diversifier jusqu’à l’heure actuelle.

Les êtres vivants qui peuplent aujourd’hui la planète ne sont pas “ancêtres” ou “créatures inférieures” à l’homme, en revanche, nous sommes tous des “cousins éloignés”. (voir ici une reprérentation des espèces vivantes sur cette planète !)

Si parmi les espèces vivantes ont peu compter bon nombre de prédateurs, il faut quand même, en 2022, s’étonner que l’humain (excusez du peu mais c’est un terme inapproprié dans sa définition même !) prédateur inconscient en toute bonne conscience, continue d’éliminer ses “cousins éloignés” et de les exploiter et encager sans vergogne dans de gigantesques fermes d’exploitations industrielles pour ensuite les dévorer en toute insouciance !

Car il y a une différence notable entre être un prédateur pour survivre ou se défendre et être un prédateur pour esclavagiser les autres espèces vivantes avant de les consommer à grande échelle… Alors que nous savons que nous pouvons nous alimenter sainement en nous passant de viande…

Mais les habitudes et mentalités sont tenaces et hélas l’on peine à évoluer !

(Lire à ce sujet l’un de mes articles datant de 2009 : Symphonie végétarienne : À propos de la nécessité de réviser nos modes de vies, décroissance au Nord, aide au développement au Sud, permettant de favoriser la dénatalité mondiale, en favorisant une alimentation plus végétarienne…)

« Tous les ans, 60 milliards d’animaux terrestres et 1 000 milliards d’animaux marins sont tués pour notre consommation, ce qui pose un défi majeur à la cohérence éthique des sociétés humaines » comme le rappelle Matthieu Ricard.

Franchement, on pourrait trouver quand même cela un peu sauvage comme comportement de l’homo sapiens en 2022 ! Enfin c’est mon point de vue !

Bien à vous chers “cousins éloignés” et bonne continuation pour votre chemin de vie… Enfin si vous ne vous trouvez pas devant un homo sapiens, car autrement ça craint grave de grave !

Votre serviteur végétarien à 99,99%, 

Pierre Sarramagnan-Souchier, le 4 août 2022.

Notes :
1 – Florence Burgat : « Pour se rappeler qu’elle s’est séparée des animaux, l’humanité les mange ». Et lire aussi dans le science et avenir de février 2018, page 64 : “Une pensée animale” par Florence Burgat. Cette chercheuse engagée voit dans la consommation de viande une volonté de domination.

2 – “Les gens font souvent un mauvais procès aux défenseurs des animaux : ils seraient coupables d’insensibilité envers les hommes qui souffrent de par le monde, de faim, de misère, de par les conflits. Mais à y regarder de près, cet argument est complètement dépourvu de logique”, affirme Matthieu Ricard, moine bouddhiste et écrivain français, qui offre une belle leçon de bienveillance. (Lire ici !)

3 –Coronavirus : la tribune de l’Association Végétarienne de France.
Y-a-t-il un lien entre la consommation de viande et la propagation de virus mortels ? L’Association végétarienne de France le craint fortement.
Lien récent de mon dernier article paru sur Agoravox sur le même sujet des élevages industriels :
Contre les virus multiples, prenez de bonnes résolutions et arrêtez vos cochonneries !
https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/contre-les-virus-multiples-prenez-242588

•••

Remarque :
“Votre serviteur végétarien à 99,99%”, car quand je suis invité à manger, je n’ai quand même pas l’indélicatesse de refuser les plats que l’on m’offre généreusement ! Surtout si c’est parmi des personnes d’une autre culture que la mienne !

Bon évidemment si je suis invité chez des cannibales, cela me fera peut-être tout drôle que ce ne soit pas un “cousin si éloigné” que l’on me propose de déguster, mais un simple et proche frère homo sapiens !

Et en en rajoutant une petite couche avec une touche d’humour décoiffante, j’ajoute que je préfère alors nettement plus la démarche de Jésus-Christ, qui en s’offrant au travers du pain et/ou de l’hostie partagée, alimente et fortifie notre âme : « Prenez et mangez en tous car ceci est mon corps !” . Mais cela, c’est déjà un stade de conscience nettement plus évolué puisqu’il s’agit alors de la reconnaissance que nous ne sommes pas uniquement des “animaux” consommables, mais que nous avons un corps habité d’une âme éternelle qui était avant notre naissance et continuera de vivre ensuite après notre très bref passage terreste…)



Lire la suite
www.agoravox.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.