fbpx

la France bien partie pour fermer dès cette année la parenthèse Covid


Selon l’Insee, le cap des 80 millions de nuitées a presque été franchi au 2e trimestre. La clientèle française a été davantage présente dans les hôtels et campings de l’Hexagone qu’en 2019. Et cet été, le retour des étrangers a permis aux hôteliers de fortement augmenter leurs prix.

La parenthèse Covid devrait être fermée dès cette année. Plus les mois passent, plus les entreprises françaises qui vivent du tourisme renouent avec des niveaux de fréquentation comparables, voire supérieures à ceux de l’année 2019. En témoignent les chiffres publiés ce mercredi, par l’Insee.

Au total, au deuxième trimestre, les nuits passées en week end ou en vacances par les Français et les étrangers aussi bien à l’hôtel que dans les autres catégories d’hébergements dédiés au tourisme se sont approchés du cap symbolique des 80 millions. Cela reste inférieur de 3% au niveau de 2019. Mais ce léger décalage n’est imputable qu’à la plus faible présence de touristes étrangers. Alors que les nuitées des seuls Français ont été plus nombreuses durant ce printemps que sur la même période de 2019.

A la mer comme à la montagne, plus de monde qu’en 2019

Le fait que les étrangers manquent encore un peu à l’appel a d’ailleurs principalement affecté les hébergements touristiques franciliens. Avec un nombre de nuitées inférieure de 4,7% par rapport à 2019. En revanche, sur le littoral français, comme à la montagne, la forte fréquentation des ménages français a permis de surpasser les niveaux atteints au printemps 2019.

Et cet été s’annonce déjà comme celui du retour tant attendu de la clientèle étrangère, notamment américaine. Une clientèle dont le pouvoir d’achat a fortement progressé par rapport à 2019 avec un dollar qui, en trois ans, a pris 12% par rapport à l’euro. Une aubaine notamment pour les hôteliers qui, en juillet, ont non seulement bien rempli leurs hôtels mais à des tarifs nettement supérieurs à ceux d’avant le Covid.

Des revenus par chambre d’hôtels bien plus élevés qu’en 2019

Selon la société MKG qui fait référence dans le suivi statistique du marché hôtelier, les revenus par chambre disponible ont augmenté en France, de 14,4% par rapport à juillet 2019. Les très grands gagnants de cette remontada spectaculaire sont les hôteliers de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Par rapport à juillet 2019, leur chiffre d’affaires par chambre disponible a progressé de 36%.

Mais leurs collègues parisiens, qui depuis plus d’un an, peinaient à remonter la pente, ont clairement retrouvé le sourire. En juillet, les revenus moyens par chambre étaient, en Ile-de-France, supérieurs de 17,3% à ceux de 2019. Signe évident que la clientèle étrangère est bien de retour.

Pierre Kupferman



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.