fbpx

La Thaïlande va bientôt proposer un visa de 10 ans pour les télétravailleurs étrangers



La Thaïlande va bientôt proposer un visa de 10 ans pour les télétravailleurs étrangers

À partir de septembre prochain, la Thaïlande va proposer un visa de 10 ans pour les télétravailleurs étrangers souhaitant s’installer sur son territoire. Pour obtenir ce sésame, les candidats devront remplir des conditions strictes.

À défaut d’avoir retrouvé son activité touristique d’avant-pandémie, la Thaïlande veut désormais attirer des « digital nomads ». Le pays compte en effet sur ces télétravailleurs étrangers pour booster sa croissance et sa consommation, fragilisées par le Covid-19. Pour les attirer durablement sur son territoire, le gouvernement thaïlandais va leur donner accès à un visa de long-terme renouvelable. Ce document leur permettra de séjourner et de travailler sur le territoire pendant dix ans, tout en bénéficiant de plusieurs avantages.

Le programme, dont les candidatures s’ouvriront à partir du 1er septembre, espère ainsi drainer « des ressources humaines étrangères à fort potentiel et compétences », a indiqué Narit Therdsteerasukdi, secrétaire général adjoint du conseil de l’investissement de Thaïlande, au Nikkei Asia.

Un taux d’imposition réduit à 17%

Mais le visa de long-terme ne sera pas seulement réservé aux télétravailleurs étrangers. Il s’adresse aux « citoyens du monde aisés », aux « retraités aisés », aux « professionnels travaillant depuis la Thaïlande » et aux « professionnels hautement qualifiés », précise un document du Conseil de l’investissement de Thaïlande (BOI) consacré au visa.

Pour renforcer son attractivité, le pays garantira de nombreux avantages aux titulaires de ce visa. Ces derniers profiteront d’un taux d’impôt sur le revenu réduit à 17% -alors qu’il peut atteindre jusqu’à 35%- et d’une plus grande flexibilité par rapport aux règles qui s’appliquent habituellement aux étrangers.

Par exemple, ils ne seront pas concernés par l’obligation d’employer au moins quatre citoyens thaïlandais, une obligation qui incombe normalement aux employeurs étrangers. Ils pourront également passer en priorité dans tous les aéroports internationaux.

80.000 dollars par an de revenu

En contrepartie, ils devront remplir un certain nombre de conditions. Pour être éligible au programme, ces résidents devront avoir gagné 80.000 dollars par an pendant au moins deux ans, justifier d’une expérience d’au moins cinq ans, et travailler pour une entreprise ayant généré au moins 150 millions de dollars de chiffre d’affaires sur trois ans.

Le gouvernement thaïlandais espère faire venir un million de personnes du Japon, de Corée du Sud, de Chine, des États-Unis et d’Europe dans les cinq prochaines années. Interrogé par le Nikkei Asia, Narit Therdsteerasukdi a indiqué s’attendre à ce que les titulaires de visa contribuent à hauteur de 28 000 dollars par personne à l’économie locale.

Si l’activité touristique reprend peu à peu, en Thaïlande, elle est encore loin de son niveau d’avant-pandémie. Alors que le territoire a levé toutes ses restrictions liées au Covid-19 depuis le 1er juillet dernier, le gouvernement s’attend à accueillir 8 millions de touristes, au total, en 2022. À titre de comparaison, la Thaïlande attirait, juste avant la crise sanitaire, 40 millions de visiteurs à l’année, rapporte Fortune.



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.