Un t-shirt avec une étoile jaune pour se revendiquer « non vacciné » vendu sur Amazon


Un internaute a repéré sur Amazon la présence d’un t-shirt portant la mention « non vacciné », inscrit dans une étoile jaune. L’annonce indique que le produit est « vendu et expédié par Amazon ».

Un t-shirt floqué d’une étoile jaune et de la mention « non vacciné » (not vaccinated). C’est ce qu’a trouvé sur Amazon Seamus Blackley, l’un des créateurs de la première Xbox de Microsoft. Sur Twitter, où il est suivi par près de 65.000 personnes, il interpelle le géant américain et menace de ne plus jamais utiliser le service si le produit n’est pas supprimé dans les 24 heures.

L’étoile jaune est devenue le symbole controversé des anti-vaccins depuis quelques semaines. Les complotistes font un parallèle entre les crimes nazis et les décisions gouvernementales liées au Covid pour dénoncer une « dictature sanitaire ».

Amazon entrepose et vend ses propres produits (auxquels est accolée la mention “expédié et vendu par Amazon »), mais environ 60% de son chiffre d’affaires est réalisé par sa place de marché, qui regroupe l’ensemble des vendeurs tiers, répartis partout dans le monde.

L’activité de ces vendeurs est parfois difficile à contrôler, à tel point que Nike a décidé de ne plus distribuer ses produits sur la plateforme, du fait du nombre trop important de contrefaçons.

Un t-shirt « vendu et expédié » par Amazon

Mais aucun vendeur tiers ne se cache derrière le fameux t-shirt, vendu 17 dollars (14 euros). L’annonce indique clairement que le produit est « expédié et vendu par Amazon ». La livraison rapide avec le service Prime est même proposée aux clients.

Le produit porte la mention "vendu et expédié par Amazon"
Le produit porte la mention « vendu et expédié par Amazon » © Amazon

Dans son règlement, Amazon interdit pourtant aux vendeurs de proposer des « produits qui promeuvent, glorifient ou incitent à la haine, à la violence, à l’intolérance raciale, sexuelle ou religieuse, ou qui mettent en avant des organisations adoptant de telles idéologies ». La plateforme dit aussi s’engager à supprimer « les produits intégrant du contenu violent ou offensant », y compris s’ils n’ont « pas de signification historique ».

Plusieurs internautes, y compris des vendeurs de la plateforme, indiquent sur Twitter avoir signalé l’annonce. Reste à savoir si elle sera supprimée, et si Amazon fournira des explications.



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *