une sélection d’ouvrages sur le Covid-19 fait polémique sur les réseaux sociaux


Plusieurs ouvrages liés à la désinformation sur la pandémie sont mis en avant par le moteur de recherche du site de la Fnac. Une sélection qui fait polémique sur Twitter depuis quelques jours.

Christian Perronne, Didier Raoult ou encore Xavier Bazin: tant d’auteurs, dont les noms font polémique, ont trouvé une place de choix, mis en avant sur un présentoir dans un magasin Fnac. C’est ce que révèle le tweet d’une internaute posté en début de semaine. Il relaye la photo de la sélection « crise sanitaire » d’une Fnac proche de chez elle, sans préciser quel est le magasin concerné.

Sélection coup de coeur de l’enseigne ou réponse à une demande forte des clients? Sollicitée par BFMTV, la Fnac assure qu’il s’agit là d’une « initiative isolée d’un magasin, rapidement supprimée […] et ne relevant en rien d’un caractère généralisé sur notre réseau ».

« Lorsque j’ai demandé à la vendeuse pourquoi ils avaient fait ce choix, elle m’a répondu « c’est ce que l’on reçoit, et ce que les gens demandent, il n’y a aucun choix éditorial » a précisé à BFMTV l’internaute à l’origine du tweet, qui nous a confirmé que la sélection avait disparu lors de sa deuxième visite dans le magasin.

En tête des résultats lors d’une recherche

Si la mise en avant de cette sélection a effectivement été retirée, un problème de taille subsiste, relayé ces derniers jours par plusieurs internautes. Ces derniers se sont en effet étonnés de se voir proposer, sur le site de la Fnac, des ouvrages pouvant être liés à la désinformation sur différents sujets en rapport avec la pandémie, des ouvrages similaires à ce que proposait ce magasin.

Les résultats de la recherche "vaccin" sur le site de la Fnac.
Les résultats de la recherche « vaccin » sur le site de la Fnac. © Fnac

En effet, lorsque l’on tape « vaccin » dans la barre de recherche du site de la Fnac, les premiers résultats mettent en avant des ouvrages liés aux conspirationnistes ou à des mouvements de désinformation, à l’instar de Jean-Pierre Joseph, ou encore Tal Schaller, l’une des figures de proue des cercles complotistes liés à la pandémie de Covid-19.

Une situation déjà évoquée par Tristan Mendès-France, lors d’une chronique en décembre 2020. Il précisait alors qu’un responsable presse de la Fnac lui avait assuré qu’il s’agissait d’un mauvais algorithme, et que la situation devrait être réglée.

Une situation similaire à la fin 2020

Pourtant, en cet été 2021, la situation ne semble pas avoir évolué, les résultats étant toujours similaires. Le livre de Philippe Aimar, qui se propose de « dénoncer la plus grande manipulation biologique, politique et médiatique de tous les temps », fait même l’objet d’un coup de coeur sur le site.

Résultats de la recherche "Covid-19" sur le site de la Fnac.
Résultats de la recherche « Covid-19 » sur le site de la Fnac. © Fnac

L’algorithme de la Fnac fait-il de façon autonome la promotion de ces contenus à caractère désinformateur? Pour comprendre, BFMTV a contacté le groupe.

« [Il y a] des livres qui remontent sur Fnac.com liés aux consultations de fiche produit, aux recherches par mot clés dans le moteur de recherche, aux ventes produits, ou liés aux choix de mises en avant des équipes livre aussi sur des prix littéraires ou nouveautés, par exemple », nous explique une porte-parole de l’enseigne.

Autre interrogation: quelle est l’influence des avis clients, en très grand nombre positifs sur la majorité de ces ouvrages, sur leur remontée en premières positions des recherches? Pour citer un exemple, le livre de Christian Perronne comptabilise 174 avis attribuants cinq étoiles, sur un total de 206 avis. La Fnac nous répond que « les avis clients n’ont pas d’impact sur nos choix de mises en avant. »

« Un distributeur de livres en France comme la Fnac n’a pas de role de censure (ces ouvrages n’etant pas interdit à la distribution) mais [que] notre niveau d’attention sur le sujet restera élevé », tient à rappeler le groupe. Il y a déja une attention particulière sur ces ouvrages et sur la représentativité par thème (thème pouvant etre polémique) ».



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *