Nestlé veut faire un quart de ses ventes en ligne en 2025


ANALYSE – Le numéro 1 de l’alimentaire mise sur des formats dédiés à l’e-commerce.

Certaines habitudes prises pendant l’épidémie de Covid sont parties pour durer. Nestlé est même persuadé que l’engouement des consommateurs pour l’e-commerce alimentaire va continuer à croître. Au premier semestre, le groupe a enregistré un bond de 20 % de ses ventes en ligne, après une explosion de 50 % en 2020. Un tel raz-de-marée n’a pas rassasié le leader mondial de l’agroalimentaire (Nespresso, Perrier, Nesquik, Maggi…).

Les ventes en ligne pèsent désormais 13 % de son activité globale, une proportion deux fois plus élevée que la moyenne du marché. Le géant suisse veut doubler ce poids: il vise 25 % de ses ventes en ligne en 2025. Ce sera toujours deux fois plus que le marché des produits de grande consommation, et au niveau actuel du marché chinois, la plus en pointe en e-commerce. Danone et Unilever réalisent eux, seulement 10 et 9 % de leurs ventes en ligne. Seul P&G, spécialisé sur le non alimentaire, fait mieux que Nestlé, avec 14 %. Pour atteindre ses objectifs, le groupe suisse

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 68% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *