L’Inria au cœur de la stratégie digitale de l’État


L’institut dirigé par Bruno Sportisse est le bras armé des pouvoirs publics pour la recherche et l’innovation.

La pandémie a propulsé l’Inria sur le devant de la scène. L’institut national de recherche en sciences et technologies du numérique a pris la tête de l’équipe qui a développé l’application TousAntiCovid, mais aussi une quarantaine d’outils supplémentaires dédiés au suivi de l’épidémie ou à la gestion numérique de la crise, auprès des hôpitaux. «Plusieurs enseignements sont à tirer de cette expérience: la capacité de l’Inria à fédérer des acteurs publics et privés autour de projets, sa faculté à apporter une contribution aux politiques publiques et aussi l’importance d’augmenter la maturité du débat public sur un tel sujet», analyse Bruno Sportisse, PDG de l’Inria et membre du board du Conseil Europe pour l’innovation (EIC).

Or, depuis son arrivée à la tête de l’institut en 2018, Bruno Sportisse n’a eu de cesse de renforcer les liens entre l’institut de recherche et son écosystème. La crise du Covid est venue conforter l’Inria dans son rôle de «bras armé de l’État pour la recherche et l’innovation

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 80% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *