fbpx

pour les créateurs de contenus, mille manières de gagner de l’argent, mais des difficultés à en vivre


La rémunération des «vues» sur TikTok permet rarement aux créateurs de se rémunérer à elle seule. TOLGA AKMEN / AFP

ENQUÊTE – Une proportion très faible de créateurs de contenus sur TikTok parvient à dégager un véritable salaire. Mais pour la majorité de ceux qui veulent se professionnaliser, multiplier les canaux de revenus est essentiel.

Matteo Rivellini avait 18 ans quand il a commencé à publier ses blagues, puis ses caméras cachées et ses micros-trottoirs filmés dans les rues de Lyon sur TikTok. C’était en 2019, avant l’émergence du coronavirus, avant les confinements, et donc avant l’explosion de cette plateforme qui dépasse désormais le milliard d’utilisateurs dans le monde. Le compte TikTok de Matteo a suivi la même trajectoire exponentielle. Sa longue silhouette et son bagout permettent à ses vidéos de «percer», certaines dépassant de plus en plus régulièrement le cap symbolique du million de «vues» (visionnages).

«Au moment de dépasser les 500.000 abonnés à mon compte, j’ai décidé de me consacrer à ça à plein temps», explique-t-il. Désormais, il compte 1,8 million d’abonnés, a fondé une entreprise à son nom par laquelle il promeut d’autres créateurs de contenus, et emploie en alternance son agente, qui termine ses études de communication.

La trajectoire de Matteo correspond au rêve de certains jeunes. «Derrière la…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 85% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.