fbpx

les Américains préfèrent maintenant le streaming à la télévision par câble



les Américains préfèrent maintenant le streaming à la télévision par câble

En juillet, les Américains ont passé plus de temps à regarder du contenus vidéo en streaming sur des services tels que Netflix ou Amazon, qu’à regarder la télévision par câble. Une première.

Aux Etats-Unis, la télévision payante par câble est en perte de vitesse au profit du streaming. Au cours du mois de juillet, la diffusion de vidéos en continu a représenté 34,8% de la consommation totale de télévision aux États-Unis dépassant le câble (34,4%) et la diffusion traditionnelle (21,6%), rapporte le Wall Street Journal qui se base sur un communiqué publié jeudi 18 août par l’agence de marketing des médias Nielsen.

Le public américain a regardé en moyenne 190,9 milliards de minutes de vidéos diffusées en continu par semaine en juillet. Loin derrière la moyenne de 169,9 milliards de minutes que les téléspectateurs ont regardé au début de la période de blocage liée à la pandémie de Covid-19 en avril 2020.

Ainsi, avec une augmentation de l’utilisation des services de streaming de 3,2 % par rapport à juin, les cinq semaines de juillet 2022 établissent un nouveau record. Plus globalement, les téléspectateurs américains ont passé 23% de temps en plus à regarder des contenus en streaming et 9 % en moins à visionner des programmes issus du câble par rapport à l’année dernière.

Netflix se taille la part du lion

Selon l’étude de Nielsen, Netflix, qui a gagné 8 % de temps de visionnage sur sa plateforme en juillet, a été le service de streaming le plus regardé le mois dernier grâce à sa franchise « Stranger Things », dont la quatrième a été diffusée pendant cette période, ou encore « The Sea Beast ». Le géant du streaming est talonné par YouTube avec 7,3 %. Porté par les succès de ses séries « Only Murders in the Building » et « The Bear », Hulu a engrangé 3,6 % de temps de visionnage. Amazon Prime n’est pas en reste avec « The Terminal List » et « The Boys » qui lui ont permi de progresser de 3 % .

A l’opposé de ces programmes capables de séduire et drainer un large public, Nielsen explique l’augmentation du temps passé sur les plateformes de streaming par « un contexte de ralentissement de la production de nouveaux contenus pour la télévision traditionnelle et la réduction de la part des programmes sportifs diffusés sur ces antennes ».

Cette croissance exponentielle de la vidéo en continu est un signe encourageant pour les nombreux services de streaming qui évoluent sur un marché saturé. Pour s’imposer ces plateformes ont investi massivement dans la production ou l’achat de contenus dans le but d’attirer de nouveaux clients au détriment de leur rentabilité et leur croissance. Une stratégie qui n’est pas toujours suffisante pour appâter les spectateurs. Le géant du streaming Netflix a ainsi perdu 970.000 abonnés entre fin mars et fin juin.



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.