fbpx

Pour son service d’actualités, Facebook remplace les journalistes par des algorithmes



Pour son service d'actualités, Facebook remplace les journalistes par des algorithmes

La plateforme avait lancé son service d’actualités en France en février 2022. Une dizaine de personnes s’occupent aujourd’hui de sélectionner les articles de presse proposés aux utilisateurs.

L’accès à l’information et la lutte contre les fausses informations ne semblent toujours pas être les priorités de Facebook. Le géant américain a décidé de remplacer des humains par des algorithmes pour s’occuper du traitement des contenus d’actualité de son service Facebook News.

Selon les informations du Figaro, Facebook aurait ainsi annoncé fin octobre à Media Services, qui s’occupe de la sélection et hiérarchisation des articles, la fin de son contrat à compter du 1er janvier 2023.

Une dizaine de CDD sur la touche

Media Services, filiale de l’AFP, s’occupait jusqu’alors de sélectionner des articles venant de différents titres de médias. L’entreprise avait été choisie par Facebook pour accompagner le lancement de son programme en février 2022.

Le service permet aujourd’hui de retrouver l’essentiel de l’actualité quotidienne. Ce dernier recense des informations de la presse généraliste, comme BFM TV, Le Parisien ou Le Monde; des médias sportifs comme RMC Sport ou L’Equipe ainsi que de la presse régionale (Le Progrès, La Montagne, Le Républicain Lorrain, etc.)

L’entreprise qui s’occupait de la gestion de ces contenus devra donc se séparer de plus d’une dizaine de salariés en CDD. Ces employés avaient été embauchés spécialement pour cette mission.

L’information au second plan

« Nous regrettons que Facebook choisisse de ne pas donner plus de place à l’information, notamment via la visibilité de son service Facebook News. Le besoin d’information demeure plus fort que jamais et nous espérons des revirements stratégiques à l’avenir », a déclaré un porte-parole de l’Alliance de la presse d’information générale au Figaro.

La mise en place de ces nouveaux algorithmes ne devrait toutefois pas avoir lieu avant 2025. Les contrats commerciaux entre Facebook et les éditeurs de presse courent jusqu’à la fin de l’année 2024.

En attendant, Facebook préfère se concentrer sur les autres priorités de Mark Zuckerberg. D’une part, le métavers qui occupe une place toujours plus importante dans la galaxie du géant américain. De l’autre, la mise en avant des vidéos courtes pour essayer de concurrencer TikTok.

Le service Facebook News en France n’est d’ailleurs pas le seul à être délaissé par le groupe. D’après la presse américaine, Facebook ne souhaiterait pas prolonger son service d’actualités aux Etats-Unis. Les contrats avec le New York Times ou le Washington Post vont notamment s’arrêter à la fin de l’année.



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.