Grande-Bretagne: Le variant dit indien du coronavirus désormais majoritaire



Grande-Bretagne: Le variant dit indien du coronavirus désormais majoritaire

LONDRES (Reuters) – Le variant dit indien du coronavirus, appelé « delta », est désormais majoritaire en Grande-Bretagne et pourrait s’accompagner d’un risque accru d’hospitalisations, a déclaré jeudi l’autorité sanitaire anglaise.

D’après les dernières données hebdomadaires communiquées par Public Health England (PHE), 5.472 nouveaux cas de contamination au variant delta ont été recensés, pour un total de 12.431.

Il s’agit d’un nombre d’infections supérieur à celles au variant dit britannique, ou alpha, du coronavirus, a indiqué PHE.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a prévenu à plusieurs reprises que l’émergence du variant delta pourrait affecter le calendrier de déconfinement et retarder la levée des restrictions sanitaires prévue le 21 juin.

« Avec ce variant désormais majoritaire à travers le Royaume-Uni, il demeure vital que nous continuions à faire preuve de prudence, en particulier alors que nous en apprenons davantage sur la transmission et les impacts sanitaires », a déclaré Jenny Harries, directrice de l’agence de sûreté sanitaire britannique.

(Alistair Smout et William James; version française Jean Terzian)



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *