Boris Johnson appelle le G7 à « vacciner le monde » d’ici la fin 2022



Boris Johnson appelle le G7 à "vacciner le monde" d'ici la fin 2022

Le Premier ministre britannique accueillera le sommet du G7 de vendredi à dimanche prochain en Cornouailles.

Boris Johnson compte mettre rapidement fin à la pandémie de Covid-19. Dans les jours à venir, le Premier ministre britannique appellera les dirigeants des pays du G7 à s’unir pour « vacciner le monde d’ici à la fin de l’année », afin d’atteindre une immunité collective à l’échelle mondiale.

« Le plus grand exploit de l’histoire de la médecine »

Le chef du gouvernement conservateur, qui accueillera le sommet du G7 de vendredi à dimanche prochain en Cornouailles, exhortera ses homologues des pays les plus industrialisés (Royaume-Uni, France, Italie, Canada, Japon, Allemagne, Etats-Unis) à prendre des « mesures concrètes » pour atteindre cet objectif, selon un communiqué diffusé samedi soir par Downing Street.

Ce sommet représente la première rencontre en personne des dirigeants du G7 depuis qu’a éclaté la pandémie il y a un an et demi et la première participation du nouveau président américain Joe Biden, qui marque le retour des Etats-Unis vers le multilatéralisme après les années Trump.

« Le monde attend de nous que nous relevions le plus grand défi de l’après-guerre: vaincre le Covid et mener une reprise mondiale portée par nos valeurs communes », a déclaré Boris Johnson, « vacciner le monde d’ici à la fin de l’année prochaine serait le plus grand exploit de l’histoire de la médecine.

J’appelle mes collègues dirigeants du G7 à se joindre à nous pour mettre fin à cette terrible pandémie et promettre que nous ne laisserons jamais se reproduite les ravages causés par le coronavirus », a-t-il conclu.

Système mondial de surveillance

Le Royaume-Uni avait annoncé en février dernier qu’il partagerait la majorité de son surplus de vaccins via le dispositif international Covax, mais malgré l’état avancé de la campagne de vaccination, le pays ne dispose pas encore de tels surplus, a déclaré vendredi le ministre de la Santé Matt Hancock.

Boris Johnson espère en outre promouvoir un système mondial de surveillance destiné à détecter de nouveaux variants du virus avant qu’ils ne se répandent.

L’environnement et la relance verte seront au coeur de ce sommet du G7, avant la grande conférence pour lutter contre le réchauffement climatique, la COP 26, prévue en novembre en Ecosse.

Le sommet du G7 a été précédé par une série de réunions des ministres de ses pays membres, et a notamment abouti à un accord historique fixant comme objectif un taux minimal d’impôt sur les sociétés de 15%, pour une meilleure répartition des recettes fiscales des multinationales, les géants du numérique qui ont prospéré pendant la crise sanitaire en particulier.



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *