USA: Trump dénonce Fauci, la Chine et les perspectives de 2024



USA: Trump dénonce Fauci, la Chine et les perspectives de 2024

(.)

par Makini Brice

GREENVILLE, Caroline du Nord (Reuters) – L’ancien président américain Donald Trump a vivement attaqué samedi le spécialiste américain des maladies infectieuses Anthony Fauci sur sa gestion de la pandémie de coronavirus, dénoncé une enquête sur ses finances, et évoqué les élections à venir lors d’un discours en Caroline du Nord.

S’exprimant à l’occasion de la convention du Parti républicain de cet Etat, Donald Trump s’est joint à un chœur de politiciens républicains qui critiquent Anthony Fauci pour avoir demandé aux Américains de porter des masques pour se protéger du virus et pour s’être parfois montré sceptique quant à la théorie selon laquelle le virus se serait échappé d’un laboratoire de Wuhan, en Chine.

Donald Trump a déclaré qu’Anthony Fauci « s’est trompé sur presque toutes les questions, il s’est trompé sur Wuhan et le laboratoire également? »

L’origine du virus est très contestée et reste étudiée par les agences de renseignement américaines.

La façon dont Donald Trump a géré la pandémie, au cours de laquelle près de 600.000 personnes sont mortes aux États-Unis et où il a lui-même été infecté, a été un facteur de sa défaite face au président démocrate Joe Biden lors de l’élection de novembre 2020.

Donald Trump a déclaré que l’enquête criminelle lancée par le bureau du procureur général de New York est « une expédition de pêche », et a déclaré qu’il s’agissait de la dernière tentative des démocrates de le faire tomber après deux tentatives de destitution lorsqu’il était président.

« Cela a été une chasse aux sorcières de cinq ans, canular après canular », a-t-il déclaré. « Ils ne s’arrêteront jamais jusqu’en novembre 2024 ».

La procureure générale de New York, Letitia James, cherche à savoir si la Trump Organization a faussement déclaré la valeur des propriétés pour garantir des prêts et obtenir des avantages économiques et fiscaux.

Donald Trump a aussi promis d’aider les républicains lors des élections au Congrès en 2022 et a soutenu le représentant américain Ted Budd pour un siège au Sénat en Caroline du Nord après que sa belle-fille, Lara Trump, a déclaré qu’elle ne se présenterait pas.

Il a semblé faire miroiter la possibilité de se présenter lui-même à la présidence en 2024, disant qu’il attendait cette année avec impatience. Des conseillers affirment que Donald Trump, qui risque d’être inculpé à New York, a discuté de la possibilité d’une autre campagne présidentielle.

L’ancien président américain est sorti de sa retraite pour l’événement de samedi, le premier d’une série de conférences prévues cet été.

« La survie de l’Amérique dépend de notre capacité à élire des républicains à tous les niveaux, en commençant par les élections de mi-mandat l’année prochaine », a déclaré Donald Trump.

(version française Camille Raynaud)



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *