les Pays-Bas se font peur, mais dominent l’Ukraine sur le fil


Publié le :

Alors qu’ils dominaient la rencontre, les Néerlandais se sont fait rattraper au score par les Ukrainiens. Les hommes de Frank de Boer ont arraché, dimanche soir, la victoire en toute fin de match (3-2).

les Pays-Bas se font peur, mais dominent l'Ukraine sur le fil

Sept ans après leur dernier grand rendez-vous international, les Pays-Bas ont démarré l’Euro-2021 par une victoire, dimanche 13 juin, face à l’Ukraine (2-1) dans le groupe C.

Mais les Néerlandais se sont fait peur. Diminués par les absences de Matthijs de Ligt, touché à l’aine, du capitaine Virgil van Dijk, grièvement blessé à un genou cet hiver, et du gardien titulaire Jasper Cillessen, testé positif au Covid-19, ils ont connu un ascenseur émotionnel au cours de ce match. Dominateurs, ils se sont faits surprendre au cours de la seconde période par des Ukrainiens qui n’ont rien lâché.

À sens unique en première période

Les Oranje mettent pourtant le turbo dès le début de la rencontre. L’ex-joueur de l’Olympique lyonnais Memphis Depay s’offre une première occasion dès la 2e minute d’une frappe du gauche captée en temps deux temps par le gardien ukrainien Heorhiy Bushchan. Trois minutes plus tard, c’est son coéquipier Denzel Dumfries qui met le feu à la défense ukrainienne. Le défenseur du PSV Eindhoven frappe à bout portant, mais le portier adverse s’interpose encore une fois.

Les Néerlandais contrôlent, mais les Ukrainiens se montrent dangereux par à-coups, notamment sur les contres. À la 28e minute, Andriy Yarmolenko, servi par une belle talonnade de Roman Yaremchuk s’infiltre dans la surface, mais il est stoppé par un tacle plein de sang froid de Patrick van Aanholt. Six minutes avant la pause, le nouveau joueur du PSG Georginio Wijnaldum est sur le point de tromper Heorhiy Bushchan d’une volée du droit, mais le gardien ukrainien sauve ses buts d’une belle parade réflexe.

Les Oranje continuent de pousser, mais sans parvenir à concrétiser. À la 40e, Denzel Dumfries manque l’occasion de prendre les devants avant le retour aux vestiaires. Bien servi par Depay au second poteau, le Néerlandais a le but grand ouvert de la tête, mais ne trouve pas le cadre.

Il faut attendre le début de la seconde période pour que les hommes de Frank De Boer soient enfin récompensés. À la 52e minute, Georginio Wijnaldum permet à son équipe de prendre les commandes de la rencontre. Après un centre de Denzel Dumfries repoussé par le gardien ukrainien, le néoparisien suit l’action et place le ballon sous la barre. Assommés par ce premier but, les Ukrainiens accusent le coup et s’en prennent un second dans la foulée. Wout Weghorst fait le break pour les Pays-Bas à la 58e minute d’une frappe du droit à bout portant.

Deux buts en quatre minutes pour les Ukrainiens

Comme terrassés, les joueurs d’Andriy Chevtchenko subissent les attaques adverses, avant qu’Andriy Yarmolenko ne sonne la révolte d’une magnifique frappe enroulée des 25 mètres qui trouve le chemin de la lucarne opposée (75e). Sous l’impulsion de ce coup de tonnerre, les Ukrainiens réussissent même à égaliser quatre minutes plus tard grâce à une tête de Roman Yaremchuk sur un centre de Ruslan Malinovskyi.

Mais les Néerlandais trouvent les ressources pour arracher la victoire à la 85e minute sur une tête décisive de Denzel Dumfries. Grâce à ce succès, les Oranje sont 2e du groupe C derrière l’Autriche, vainqueur de la Macédoine du Nord (3-1).



Lire la suite
www.france24.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *