Coronavirus: Un cadre de l’Onu critique le G7 pour un plan jugé insuffisant



Coronavirus: Un cadre de l'Onu critique le G7 pour un plan jugé insuffisant

par Michelle Nichols

NATIONS UNIES (Reuters) – Le secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et coordinateur des secours d’urgence de l’Onu a critiqué lundi les pays du G7 pour leur incapacité à établir un projet ambitieux pour vacciner la population mondiale contre le coronavirus, décrivant comme un « petit pas » leur promesse de fournir un milliard de vaccins.

« Ces dons sporadiques, à petite échelle et caritatifs des pays riches à destination des pays pauvres n’est pas un projet sérieux et il ne mettra pas fin à la pandémie », a dit Matt Lowcock, qui quittera ses fonctions vendredi, à Reuters.

« Globalement, le G7 a complètement échoué à montrer l’urgence nécessaire », a-t-il ajouté.

Etats-Unis, Japon, Allemagne, Grande-Bretagne, France, Italie et Canada ont promis lors du sommet du G7, le week-end dernier en Angleterre, de fournir un milliard de doses de vaccin contre le COVID-19 au cours de l’année à venir et de travailler avec le secteur privé et le G20 pour accroître cette contribution.

« Ils ont effectué un petit pas – dans un complexe très, très agréable en Cornouailles – mais ils ne devraient pas se leurrer en pensant que c’est plus qu’un petit pas, ils ont encore beaucoup à faire », a dit Matt Lowcock.

« Ce dont le monde avait besoin du G7 est d’un plan pour vacciner le monde. Et ce que nous avons eu est un plan pour vacciner environ 10% de la population des pays à revenus faibles et moyens, peut-être d’ici un an ou au cours du second semestre de l’année prochaine », a-t-il poursuivi.

(version française Jean Terzian)



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *